De gauche à droite: Gordon Goldsborough, Gilles Lesage, et la Lieutenante-Gouverneure, Janice Filmon. (Crédit Photos : Tracey Goncalves)

L’ancien directeur général de la Société historique de Saint-Boniface (SHSB) a remporté le Prix de la lieutenante-gouverneure pour la préservation et la promotion du patrimoine historique.

Par: Jonathan SEMAH

La surprise est peut-être le mot qui définit le mieux ce qu’a vécu Gilles Lesage en apprenant de la bouche de la lieutenante-gouverneure qu’il était l’un des trois récipiendaires (1) de ce prix remis annuellement. « Je n’étais pas du tout au courant. Je ne m’y attendais pas. »

Il faut dire que Gilles Lesage ignorait que sa candidature avait été soumise. C’est en fait Michel Lagacé, président du Conseil d’administration de la SHSB, qui a proposé le nom de Gilles Lesage pour ce prix.

« Le conseil d’administration reconnaît que Gilles Lesage a toujours généreusement partagé son temps et ses connaissances, bien au-delà des exigences normales de son poste et sans attente de reconnaissance particulière. Aujourd’hui, notre CA croit vivement que Gilles Lesage est digne du Prix pour la préservation et la promotion du patrimoine historique et espère vivement qu’il lui sera décerné », peut-on lire dans cette fameuse lettre de soumission.

Finalement récompensé, Gilles Lesage, est très reconnaissant.

« Je suis très honoré de recevoir un prix comme ça, profondément touché. Après avoir oeuvré pendant 40 ans pour le patrimoine, je me disais que ma mission était accomplie mais je n’avais pas réellement fait de bilan. Alors recevoir cette distinction permet de faire un survol de toutes ces années de travail. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte à quel point on a eu la collaboration, l’appui et l’intérêt de beaucoup de monde. »

Attribué en collaboration avec la Manitoba Historical Society, ce prix rend hommage à des personnes qui se vouent depuis longtemps à la conservation et à la promotion de l’histoire du patrimoine du Manitoba. Et au-delà de sa propre personne, Gilles Lesage est fier, via cette récompense, de mettre en avant son domaine de prédilection : les archives.

« C’est en faisant savoir que les archives existent et qu’elles sont utilisées que ça peut encourager des gens à donner des fonds. Il y a toujours des aspects de la société qui sont moins documentés, donc c’est important de les mettre en avant grâce à des fonds d’archives. Ça permet aux chercheurs d’exploiter ces ressources-là puis faire découvrir des moments historiques inconnus et prendre des perspectives inimaginables avant », explique Gilles Lesage.

Et malgré des dizaines d’années dans ce domaine, Gilles Lesage conserve toujours un intérêt très fort pour la défense du patrimoine.
« Ce fut plus qu’un travail pour moi, c’est une vocation. On dit toujours que ça prend un village pour élever un enfant, je pense qu’on peut dire que ça prend une société pour préserver le patrimoine. »

Aujourd’hui à la retraite, Gilles Lesage espère que son message sera entendu et que les plus jeunes générations continueront son travail.

———————————————————————————————————–
(1) Les autres récipiendaires du Prix de la lieutenante-gouverneure pour la préservation et la promotion du patrimoine historique sont Susan Algie de Winnipeg et James Kostuchuk de Portage la Prairie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici