Par Sophie GAULIN

En cette Semaine nationale des journaux, du 3 au 9 octobre 2021, les étoiles se sont alignées pour La Liberté. Angèle et Jean-Paul Gobeil sont venus dans nos bureaux pour nous faire le tout premier don que Presse-Ouest Limitée (POL) peut accepter en sa toute nouvelle qualité d’Organisation journalistique enregistrée (OJE), désignation obtenue le 1er avril 2021.

Le gouvernement fédéral avait annoncé en 2019 des mesures de soutien au journalisme, parmi lesquelles la possibilité pour les journaux de devenir des donataires reconnus auprès de l’Agence du revenu du Canada. Grâce à l’engagement et la détermination de notre président Me Marc Marion, POL est la 3e organisation journalistique qui a obtenu cette désignation au pays. POL peut donc désormais recevoir des dons et émettre des reçus pour fin d’impôt.

Le très généreux don de la famille Gobeil de 10 000 $ vient non seulement appuyer le journal dans sa mission de livrer un contenu journalistique de qualité, mais il est aussi une preuve tangible que la philanthropie peut être au service de l’information.

Jean-Paul Gobeil n’est pas étranger à La Liberté. Il a été l’un des premiers présidents de Presse-Ouest après son passage aux mains des laïcs et il a permis de redresser la barre des finances dans les années 1970. Quelque 40 ans plus tard, son implication et son appréciation pour La Liberté n’ont pas diminué. « Quand on a des dons à faire, ce n’est pas les organismes qui manquent. Je me suis investi dans La Liberté et c’est dans ce sens qu’Angèle et moi avons fait un don à Presse-Ouest Ltée. Si l’on regarde la façon de communiquer avec la population, il y a une certaine constance avec les journaux. Quand il y a eu la radio, il y a eu un pic, de la même façon que pour la télé. Mais en arrière-plan, les journaux ont toujours continué d’exister », analyse Jean-Paul Gobeil.

En effet, les journaux locaux jouent un rôle déterminant dans l’information, l’engagement et la prospérité de la société en fournissant des nouvelles crédibles et authentiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

À l’ère de la désinformation et des « fausses nouvelles », les journaux sont l’une des rares sources d’information fiables. Ils aident leurs lecteurs et leurs lectrices à rester informés, à demander des comptes aux gouvernements et aux individus et à lancer des conversations importantes à une saine démocratie.

Encore plus en cette période de pandémie, délivrer l’information la plus juste possible est primordial. Une de nos fidèles lectrices, Diane Sabourin a confirmé à Réseau.Presse dans le cadre de la Semaine nationale des journaux : « Je dirais, sans aucune hésitation, que ma Liberté a joué et continue de jouer un rôle essentiel depuis le début de la pandémie. Les trois numéros de Sciences Mag Junior produits à ce jour touchant les Coronavirus ont été une excellente source d’information fiable, dans un langage compréhensible pour tous – petits et grands. »

En cette semaine nationale des journaux, j’aimerais inviter ceux qui apprécient leur journal, ou leurs journaux à démontrer cette considération. Que ce soit en la manifestant avec des mots, un abonnement ou un don, quel qu’il soit. Et je terminerais en adressant un chaleureux merci à Angèle et Jean-Paul Gobeil d’avoir donné le ton avec ce don!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici