De gauche à droite : Jack Maier (Steve), Katrine Deniset (Chloé), Philippe Larouche (Lucas), Colin Rémillard (Steve) et Marie-Ève Fontaine (Val). (Crédit photo : TCM - Leif Norman)

Inédit, (1) c’est toute une expérience, dès l’entrée en salle du Cercle Molière. Le public est immergé dans l’atmosphère de la pièce avant même qu’elle ne commence. C’est à l’image de son metteur en scène, Eric Plamondon, qui aime jouer en dehors des lignes.

Par Ophélie Doireau et Morgane Lemée

Inédit aborde des thèmes qui feront forcément écho à tous : l’acceptation des autres, l’acceptation de soi. Et beaucoup de références littéraires. L’histoire touchante et diamétralement opposée des deux personnages principaux : Théo (interprété par Jack Maier) et Lucas (Philippe Larouche), est si sincère qu’il est presque impossible de rester insensible.

Pour agrémenter le tout, leurs amis, Val (Marie-Ève Fontaine), Chloé (Katrine Deniset) et Steve (Colin Rémillard) viennent pimenter leur histoire avec de l’humour, des sous-entendus, tantôt lourds, tantôt remplis d’amour. Ces cinq amis vivent leur routine avec des lieux qui reviennent tout au long de la pièce : une galerie d’art, des escaliers, un arrêt de bus et l’appartement de Lucas.

Pour ne rien enlever au jeu des comédiens et des comédiennes, l’habillage scénique est léger, composé de voiles qui laissent courir notre interprétation. Est-ce une manière de dire qu’il y a un voile devant les yeux des amis de Théo et Lucas?

Des lenteurs se font sentir au fil de la pièce. Parfois, les silences en disent beaucoup, parfois trop peu. Néanmoins, parmi les silences, une scène en particulier, bouleverse. Au milieu d’un salon, tout est dit par les éclairages (merveilleusement calibrés par Max Mummery) et la musique magique de Rayannah, si juste, qui nous immerge à la perfection.

En ressortant de cette pièce, également écrite par Eric Plamondon, un temps de réflexion est nécessaire. Pourquoi, en 2021, des personnes doivent-elles nécessairement faire leur coming-out? Pourquoi assume-t-on toujours qu’un homme doit être avec une femme et vice-versa? Chose certaine, on crève d’envie d’un happy end pour Théo et Lucas.

(1) Inédit, une pièce à découvrir au Théâtre Cercle Molière du 23 novembre au 4 décembre. Plus d’informations : https://www.cerclemoliere.com/evenement/inedit/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici