Zoé Nakata, directrice générale de Wildlife Haven. (photo : Marta Guerrero)

Situé à Île des Chênes, le centre de réhabilitation Wildlife Haven fait appel à la communauté en ce mois de février 2022. Pour continuer à recueillir et soigner les animaux dans les meilleures conditions, l’organisme lance une grande collecte de fonds avec l’objectif de 20 000 $ (1).

Par Matthieu Cazalets

Seriez-vous intéressés par l’achat d’une toile peinte par un aigle ou une tortue, tout ça pour la bonne cause? C’est une des façons de contribuer au nouvel appel aux dons de Wildlife Haven.

Zoé Nakata, sa directrice générale, explique son principe, et le défi lancé par Bob Williams : « On fait appel à la communauté, parce que Bob Williams a lancé comme un défi. Si on peut prélever 20 000 $ à la fin du mois, il donnera aussi 20 000 $. C’est une opportunité de doubler l’impact. »

Le refuge Wildlife Haven est présent au Manitoba depuis maintenant 38 ans. « On est là pour la réadaptation d’animaux sauvages qui sont blessés, malades ou orphelins. On veut donner une deuxième chance aux animaux qui ont besoin d’aide et d’appui. »

Pour y parvenir, le centre possède des infrastructures dédiées, précise sa directrice générale : « Sur les lieux, on a un hôpital pour les animaux et un site vétérinaire. L’objectif final et de relâcher les animaux dans la nature.

« La grande majorité des cas qu’on reçoit ici ont des blessures ou des maladies à cause d’actions humaines. À cause de nos voitures, des fils électriques ou des feux de forêts initiés par les humains. »

Des actions diverses

En plus des dons spontanés, le centre a pensé deux évènements pour encourager les gens à participer à ce financement. Zoé Nakata évoque d’abord The Talk (2), le 19 février : « Le premier évènement est en lien avec la Valentin. L’occasion de faire une activité avec son partenaire par exemple. C’est un évènement virtuel un peu comique et éducationnel. L’idée est d’en apprendre un peu plus sur les coutumes de rencontres des animaux sauvages. L’inscription à la soirée inclut des boissons locales de chez Nonsuch Beer et des plats du Calabria Market, livrés directement à domicile. »

Le second moment fort de ce mois de dons est une grande vente aux enchères en ligne (3), organisée entre le 18 et le 27 février : « On a eu beaucoup d’artistes locaux ainsi que nationaux qui ont fait des dons d’oeuvres d’art de toute sorte. On a aussi de l’art qui a été fait par des animaux à Wildlife Haven. Des tortues, des hiboux, même un aigle, qui ont fait de l’art, c’est fort intéressant. Il y en a vraiment pour tous les goûts. »

Deux évènements que le centre espère fructueux financièrement. Zoé Nakata assure que la totalité des fonds récoltés sera reversée pour le fonctionnement du centre : « L’argent va directement au traitement médical des animaux. Cela va payer le vétérinaire et l’équipe médicale, les chirurgies, les médicaments qu’on utilise, la nourriture, les suppléments. Finalement tous les coûts des soins médicaux. »

Elle tient à remercier la communauté de rendre tout cela possible, en l’invitant à s’investir dans ce projet : « Cela fait 38 ans que l’organisme existe grâce à une communauté très généreuse, alors je veux la remercier. Ce mois-ci, on est chanceux d’avoir un donateur qui va permettre de doubler l’impact de notre collecte de fonds. Au lieu de sauver un animal, on peut en sauver deux. »

(1) Lien pour donner à Wildlife Haven : https://wildlifehaven.ca/pages/donate

(2) Lien pour s’inscrire à The Talk : https://wildlifehaven.ca/collections/events

(3) Lien pour participer à la vente aux enchères en ligne : https://givergy.ca/WHRC2022/?controller=lots&category=All%20Lots

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici