Izabela Vielfaure (photo : Marta Guerrero)

Le 28 mai 1934, cinq quintuplées identiques sont nés en Ontario et ont été les premières à avoir survécu au-delà de la petite enfance. Elzire et Oliva Dionne étaient les fiers parents de Yvonne, Annette, Cécile, Émilie et Marie Dionne.

Par Izabela VIELFAURE

J’ai toujours été fascinée par l’histoire des quintuplés et, selon moi, tout le monde devrait la connaître. Ces dernières années, j’ai entendu plusieurs histoires différentes sur les quintuplées, mais celle qui m’a marquée est la façon dont elles ont été traitées de la naissance à nos jours.

Les filles avaient juste quatre mois quand elles ont été enlevées à leurs parents et sont devenues des pupilles spéciales de la Province. La Province a construit un tout nouvel hôpital juste en face de la ferme Dionne et l’a appelé l’Hôpital et la galerie d’observation Dafoe (Quintland).

Le gouvernement de l’Ontario a désigné le Dr Dafoe comme soignant principal. Cette galerie d’observation « Quintland » devient un parc d’attraction où des milliers de personnes viennent chaque jour pour voir les sœurs Dionne et où on vendait aussi des marchandises liées aux quintuplées. Entre 1936 et 1943, on estime que près de trois millions de personnes visitent la galerie rapportant près de 50 millions $ en revenus touristiques pour la province de l’Ontario. Quintland est devenue la plus grande attraction touristique de l’Ontario de l’époque, surpassant le côté canadien des Chutes du Niagara.

À leur retour, leur père, Oliva Dionne, a régulièrement essayé d’exploiter leur image. Plusieurs films ont vu le jour dans lesquels les filles disaient qu’à leur retour chez eux, tout était parfait, mais en réalité, c’était tout le contraire. Il y a quelques années, Cécile, Annette et Yvonne Dionne ont dit que quand elles sont retournées chez elles, ce n’était pas une bonne place à vivre.

Les sœurs et leur image, furent utilisées pour des publicités pour des produits de milliers de marques populaires. Elles ont également joué dans plusieurs films à Hollywood, où elles interprètent leur propre rôle, comme The Country Doctor (1936) et Reunion (1936) et Five of a Kind (1938).

Oliva les utilisait pour faire de l’argent. Les filles ont déménagé à leurs 18 ans et ont quasiment coupé les ponts avec leurs parents. Aujourd’hui, seules deux sœurs, Annette et Cécile, sont encore en vie. La maison, dans laquelle les Dionne sont nées, est devenue un musée. Il sert à montrer le traitement que les filles ont subi et surtout éviter ce genre de situation à l’avenir.

Cette histoire est importante dans l’histoire canadienne. Le mauvais traitement de ces filles doit être connu de tous. Je n’arrive même pas à imaginer ce qu’elles ont vécu.

Alors grâce à ce texte, les films ou des documentaires, cette histoire doit être connue de plus grand nombre. Je peux vous conseiller les livres écrits par les Sœurs Dionne, notamment leur biographie Nous étions cinq, écrit en 1965.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici