Ibrahima Diallo, consul honoraire du Sénégal à Winnipeg. (photo : Marta Guerrero)

Depuis 15 ans, le consulat sénégalais à Winnipeg organise un bureau de scrutin pour les citoyens sénégalais.

Par Raphaël BOUTROY

À Winnipeg, le consulat sénégalais organise un bureau de vote pour les élections législatives, présidentielles et même pour certains référendums. Le 31 juillet 2022, le consulat invite tous ceux avec des documents en règle à voter au 101 Egerton Road à Winnipeg pour les élections législatives.

Le Canada figure dans la circonscription de la diaspora sénégalaise : Amérique et Océanie. Le Consul honoraire du Sénégal à Winnipeg, Ibrahima Diallo explique : « Au Canada, il y a cinq bureaux de scrutin au Québec et un bureau de scrutin à Ottawa, Edmonton, Toronto et Winnipeg. »

Afin de pouvoir participer à l’élection, les citoyens sénégalais doivent avoir une carte d’identité sur laquelle le lieu de résidence correspond au lieu d’enregistrement comme électeur. « Quelqu’un qui réside au Manitoba ne peut pas voter à Edmonton, s’il est encore inscrit au consulat de Winnipeg. » Il y a bien entendu la possibilité de modifier la carte de citoyenneté pour pouvoir participer aux élections après avoir déménagé ailleurs : « Le défi de l’ajustement de la carte c’est qu’il faut attendre que le gouvernement sénégalais organise une tournée d’ambassade qui est capable de prendre les renseignements pour refaire les cartes de citoyennetés. »

Au Manitoba, la liste électorale de gens qui remplissent ces critères est d’environ 350 personnes : « Avec les déplacements des gens et l’immigration, ce chiffre varie constamment. Cela dit, puisqu’on n’a pas eu de tournée de l’ambassade depuis quatre ans, il y aura certaines personnes qui ne pourront pas voter. »

Sur le plan pratique des élections, il y a un grand effort de transparence : « Quatre individus de la liste électorale seront choisis au hasard pour surveiller le dépouillement des bulletins de vote, ainsi que des émissaires sénégalais envoyés par chacun des partis politiques qui participent à l’élection législative. Le Sénégal à une tradition démocratique qui date des années 60 et qui se poursuit aujourd’hui. Comme partout, il y a une forte anticipation lors de la campagne électorale, mais notre objectif est toujours d’avoir un déroulement paisible lors de l’élection en soi. »

Ibrahima Diallo signale aussi un recensement qui s’opère depuis le 20 juin 2022 pour la diaspora sénégalaise : « Ce recensement va déterminer ce dont la population de la diaspora a besoin d’où l’importance d’y participer. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici