De gauche à droite : Debbie Reid, Jeela Palluq-Cloutier, Aluki Kotierk, Leena Evic, et Kevin Chan. (photo : Lisa Milosavljevic)

Depuis juillet dernier, l’inuktitut est disponible dans l’interface de bureau de la plateforme Facebook. Ce travail représente l’aboutissement de quatre années de travail en partenariat avec la Nunavut Tunngavik Inc.  

_________

Karine Lavoie

IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix

 

Disponible dans plus de 100 langues dans le monde, Facebook, maintenant connu sous le nom de Meta, a lancé les paramètres linguistiques en inuktitut sur sa plateforme en juillet dernier. Il devient ainsi le deuxième dialecte de la langue inuite à y apparaitre alors que l’iñupiaq y avait été ajouté en 2018.

Bien qu’il soit trop tôt pour connaitre les données d’utilisation de ce paramètre, ce sont 35 000 personnes dans l’Inuit Nunangat qui affirment avoir l’inuktitut comme langue maternelle. La traduction est également disponible pour tous les utilisateurs de Facebook à travers le monde.

Une reconnaissance de l’inuktitut

L’initiative de traduire Facebook en inuktitut vise à promouvoir l’utilisation courante de la langue inuite parlée dans les collectivités du Nunavut. « Nous sommes fiers que le lancement s’aligne sur la Décennie internationale des langues autochtones de l’ONU, une occasion de mobiliser des ressources pour la préservation, la revitalisation et la promotion des langues autochtones », affirme Debbie Reid, directrice des politiques autochtones pour Meta.

Le Secrétariat de l’UNESCO pour la Décennie internationale des langues autochtones se dit heureux de voir de réelles améliorations du multilinguisme et de la diversité linguistique sur Meta ainsi que sur d’autres plateformes Internet. L’organisation estime que cela constitue un moyen d’inclusion numérique et permet le droit d’accès à l’information.

Aluki Kotierk, présidente de Nunavut Tunngavik Inc. a déclaré par voie de communiqué de presse que les Inuits s’attendent à voir et à entendre l’inuktitut dans tous les aspects de leur vie. « Reconnaitre l’inuktitut comme une langue officielle sur Facebook, au même titre que l’anglais et le français, renforce la légitimité de notre langue », affirme-t-elle.

Donna Patrick est professeure en sociologie et anthropologie à l’Université de Carleton. Elle croit également que ce développement est très positif dans un objectif de légitimation de la langue inuite dans de nouveaux contextes.

« Le fait d’avoir l’inuktitut offert comme paramètre de langue par défaut sur Facebook est une excellente nouvelle pour de nombreux Inuits qui utilisent régulièrement l’inuktitut, mais aussi pour ceux qui apprennent la langue ou qui souhaitent renforcer leurs compétences de communication en langue inuite », affirme-t-elle.

En collaboration avec NTI, un évènement s’est tenu le 8 juillet dernier à Iqaluit afin de souligner l’apparition de l’inuktitut sur le réseau social. Aluki Kotierk, présidente de NTI, Leena Evic, cofondatrice du Centre Pirurvik, Debbie Reid, responsable des politiques autochtones à Meta et Kevin Chan, directeur des programmes politiques mondiales chez Meta ont pris la parole à cette occasion.

Un travail réalisé à Iqaluit

Le Centre Pirurvik, un centre de services de traduction et de formation à Iqaluit, était responsable de la réalisation de la traduction. « Au total, 2000 segments de langues sur Facebook devaient être traduits en inuktitut, ce qui représente environ 4500 mots. De nouveaux concepts ont même dû être créés pour l’interface Facebook étant donné qu’il n’existait pas d’équivalent en inuktitut. Par exemple, page Facebook portera le nom de Facebook makpigaq en inuktitut », explique Debbie Reid.

La traductrice Jeela Palluq Cloutier a déclaré que la plupart des défis étaient liés à l’espace, expliquant qu’en inuktitut, les mots écrits en alphabet romain peuvent être très longs. Il pouvait donc arriver d’avoir un très bon mot, mais trop de caractères à placer dans l’espace disponible.

Questionnée à savoir si d’autres projets seront réalisés en lien avec l’utilisation de l’inuktitut sur le réseau social, Debbie Reid exprime une volonté de faire de nouvelles améliorations. « Chez Meta, nous avons un dicton qui dit qu’on a seulement  % du voyage de fait et cela ne pourrait pas être plus vrai pour notre travail de traduction. Nous espérons continuer à développer notre travail de traduction à travers nos technologies », conclut-elle.

Pour modifier la langue d’utilisation sur Facebook, il suffit d’accéder aux paramètres de votre compte et de sélectionner la langue d’affichage de votre choix sous l’onglet « Langue et région ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici