Les jeunes adultes s’intéressent-t-il toujours aux cérémonies du Jour du Souvenir? La Liberté s’est entretenue avec des anciens combattants, des parents et des jeunes adultes pour faire le point sur la question.

Daniel BAHUAUD

Alfred Monnin

En 1944 et 1945, Alfred Monnin a fait la guerre en Normandie et en Hollande. Chaque 11 novembre, l’ancien combattant se rend au monument du Poilu français du cimetière de la Cathédrale pour assister aux cérémonies du Jour du Souvenir. Il se dit parfois découragé.

Lisez le texte complet dans La Liberté du 10 novembre!

Pour avoir accès à cet article, achetez La Liberté
ou abonnez-vous à la version électronique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici