Des soldats d’Edmonton remplissent des sacs de sable à Saint-Laurent.
Des soldats d’Edmonton remplissent des sacs de sable à Saint-Laurent.

Mis subitement en état d’alerte d’inondations, le 10 mai dernier, Saint-Laurent ne panique plus. Les débordements et les bagarres des résidants du 14 et 15 mai dus à la panique ont laissé place au calme né d’une organisation solide malgré le décès d’un bénévole.

Daniel BAHUAUD

Cent soldats du premier régiment de l’Infanterie légère de la Princesse Patricia d’Edmonton, ont convergé, du 19 au 23 mai, vers Saint-Laurent, pour aider la communauté à mieux relever le défi d’endiguer les résidences et chalets longeant les berges du lac Manitoba. Une présence qui vient s’ajouter aux travaux des 80 bénévoles qui luttent depuis le 10 mai à protéger les propriétés les plus menacées.

« Nous sommes heureux et soulagés que les soldats soient là, affirme une conseillère de la Municipalité de Saint-Laurent, Mona Sedleski. Surtout que la Province s’attend à ce que le niveau d’eau du lac Manitoba frôle les 819 pieds au-dessus du niveau de la mer, soit trois pieds de plus que ce qui était prédit au début de l’alerte. »

Les soldats ont pris la relève des élèves de niveau secondaire qui remplissaient des sacs de sable. « Les parents s’inquiétaient des risques encourus par leurs jeunes, mentionne Mona Sedleski, étant donné les nombreux camions lourds qui circulaient à quelques pas de leurs jeunes. De plus, les travaux des soldats libèrent nos bénévoles locaux, ainsi que les employés de la fonction publique provinciale qui sont venus nous aider dans la semaine du 16 au 20 mai. Ils peuvent dorénavant se concentrer sur la construction des digues. »

Lire plus dans La Liberté du 25 mai 2011

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici