La Liberté | Économie
Praise Okwaumabua et Andrée Lavergne de Freshair Boutique.

Pour la propriétaire et les employés du salon de coiffure et d’esthétique winnipégois Freshair Boutique, offrir un service écologique présente plusieurs défis. Mais pour eux, le jeu en vaut bien la chandelle.

Jocelyne NICOLAS | presse1@la-liberte.mb.ca

La coiffeuse styliste Andrée Lavergne fait un effort de vivre sa vie aussi écologiquement que possible. « Au cours des années, j’avais fait des choix pour mener une vie plus naturelle, avoue-t-elle. Un temps est venu où le seul élément dans ma vie qui n’allait pas avec ces efforts, c’était mon emploi. C’est à ce moment que j’ai trouvé Freshair Boutique. »

La coiffeuse styliste francophone travaille maintenant au salon sur la rue Academy à Winnipeg qui appartient à Praise Okwumabua. « Moi aussi, j’étais toujours consciente de mon impact sur l’environnement, explique la propriétaire. Après la naissance de mon premier enfant… Lire l’article complet dans l’édition en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici