In Ferno’s se dédouble. De gauche à droite, Christophe et Fernand Kirouac.

 Un second restaurant In Ferno’s va ouvrir ses portes d’ici mars prochain sur le chemin Academy. Il mettra la musique à l’honneur.

Le propriétaire du restaurant In Ferno’s Bistro à Saint-Boniface, Fernand Kirouac, et son fils et gérant du restaurant, Christophe Kirouac, ont fait l’acquisition

mi-janvier 2012 d’un local sur le chemin Academy à River Heights pour y installer un deuxième restaurant In Ferno’s à Winnipeg. Ils espèrent ouvrir les portes du nouvel In Ferno’s on Academy Restaurant and Lounge d’ici mars 2012.

« On pensait depuis quelques temps ouvrir un autre restaurant car je suis à un âge où je veux être propriétaire de mon commerce, mais c’est surtout l’opportunité qui s’est présentée à nous, se souvient Christophe Kirouac. Les anciens proprié­taires du local sur Academy, qui était le restaurant Frenchway, sont directement venus nous voir pour nous offrir l’endroit. On ne pouvait pas dire non. »

Il ajoute que le quartier d’Academy est un atout. « Beaucoup de restaurateurs veulent s’y installer donc on a de la chance, affirme-t-il. De plus, on sera les seuls sur tout le chemin Academy à avoir une licence de cocktail pour pouvoir servir de l’alcool sans nourriture dans notre lounge. Les autres restaurants ont des licences de restaurant, ce qui veut dire qu’ils ne peuvent pas servir d’alcool sans servir à manger. »

Musique

Pour Fernand Kirouac, l’achat d’un second restaurant est aussi l’opportunité de réaliser un rêve, celui d’allier la bonne nourriture à la bonne musique. « J’ai toujours eu envie d’allier cuisine et musique car ce sont mes deux passions, mais dans notre restaurant de Saint-Boniface, il n’y a pas de scène donc ce n’est pas facile à faire, sauf l’été sur le patio, confie le propriétaire. Sur Academy, il y a déjà une scène dans le restaurant. »

« On fera jouer de la musique jazz, blues, latine ou encore cubaine, quelque chose de pas fort pour que les gens puissent continuer de discuter, précise Christophe Kirouac. On commencera sur les fins de semaine et on verra ce qu’en pense la clientèle. »

Saveurs pour tous

Le menu sera quant à lui semblable à celui de Saint-Boniface, avec toutefois quelques ajouts d’hors-d’œuvre pour le lounge.

« On va apporter sur Academy les favoris de Saint-Boniface, lance le nouveau copropriétaire du restaurant. On n’est pas inquiets car les gens aiment toujours la cuisine de Fernand. Il utilise différentes influences, différentes combinaisons de goûts et de saveurs, donc chacun y trouve son compte quelque part.

« Notre menu varié et nos nombreux spéciaux qui changent chaque jour, c’est ce qui fait notre succès car les clients reviennent pour goûter nos nouveautés, poursuit-il. On espère que ce sera la même chose sur Academy. »

Par ailleurs, le père et le fils ont comme vision de faire une cuisine ouverte dans leur nouveau restaurant et lounge, pour que les clients puissent observer la préparation des plats. « Il y a déjà une grande cuisine ouverte alors ça s’y prêtera bien, assure Christophe Kirouac. Pour les clients, c’est toujours intéressant de voir ce qui se passe en cuisine. » 

Bientôt l’ouverture

Reste maintenant à terminer les quelques petites rénovations nécessaires dans le nouveau restaurant qui pourra servir 85 couverts, et à embaucher quelques cuisiniers et serveurs additionnels pour assurer un bon service sur Academy comme à Saint-Boniface.

« Ça va être très occupé, mais aussi très excitant », se réjouit Fernand Kirouac, qui s’occupera de la cuisine tandis que son fils s’occupera de la salle et des affaires administratives.

Ce dernier précise que « Fernand et moi devrons faire beaucoup d’allers-retours entre les deux restaurants car c’est important pour nous de se montrer aux clients. On crée une relation avec eux. Certains de nos clients habitués, on sait déjà ce qu’ils veulent. Ce ne serait pas bon de disparaître d’un coup sans revenir les voir ».

Quant à l’avenir d’In Ferno’s on Academy Restaurant and Lounge, « quelqu’un nous a déjà appelés pour réserver une table alors que nous ne sommes même pas encore ouverts!, conclut Christophe Kirouac. Le nom In Ferno’s est déjà populaire à Winnipeg, donc on n’est pas inquiets ».

 

Camille SÉGUY | La Liberté | presse2@la-liberte.mb.ca

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici