La comédie musicale Altar Boyz, actuellement sur la scène du Prairie Theatre Exchange, revient sur le phénomène des boys bands dans un contexte plutôt inattendu.

Altar Boyz, Lyons, Michael, Devigne, Marc, Walmsley, Jeremy, Sevillo, Joseph et Miron, Simon 01
Les Altar Boyz, de gauche à droite : Luke (Michael Lyons), Juan (Marc Devigne), Matthew (Jeremy Walmsley), Mark (Joseph Sevillo) et Abraham (Simon Miron).

Cinq jeunes hommes se partagent la scène de la comédie musicale tirée du livre de Kevin Del Aguila et mise en paroles et musique par Gary Adler et Michael Patrick Walker, Altar Boyz, qui est jouée jusqu’au 11 mars au Prairie Theatre Exchange (PTE). Portant les prénoms d’Abraham et des quatre évangélistes, Mark, Matthew, Luke et Juan, les cinq forment ensemble un boys band chrétien, Altar Boyz. (1)

« L’histoire est celle d’un boys band chrétien en tournée, explique celui qui joue le rôle de Juan, Marc Devigne. Il fait de la musique pour sauver les âmes des gens. C’est leur dernier spectacle, ici à Winnipeg. »

Si les Altar Boyz croient sérieusement en leur rôle pour sauver le monde de l’Enfer, la pièce est avant tout une parodie. « C’est léger, c’est exagéré, tout le monde va rire, affirme Marc Devigne. Il y a toujours quelque chose de drôle, à chaque ligne. On se moque des boys bands et des fans vraiment excités qui viennent les voir. «

De plus, poursuit-il, tout le monde peut s’identifier à l’histoire, petits comme grands, car il y a toujours eu des boys bands, à chaque génération. »

Il précise que « le fait que le contexte et la raison d’être de ce boys band soit la religion est assez unique et paradoxal, donc c’était un défi de les mettre ensemble, mais la comédie musicale est très bien écrite donc ça s’est finalement avéré plutôt facile ».

Un retour

Marc Devigne et ses quatre co-comédiens, Simon Miron dans le rôle d’Abraham, Jeremy Walmsley dans celui de Matthew, Michael Lyons dans celui de Luke et Joseph Sevillo dans celui de Mark, se connaissaient déjà bien avant de monter sur les planches du PTE. «

On a déjà joué Altar Boyz il y a presque trois ans, à l’été 2009, lors du Festival Fringe, révèle Marc Devigne. C’était incroyable. Il n’y avait pas un siège de libre et tout le monde riait. C’est remarquable qu’on puisse se retrouver tous les cinq pour le rejouer car certains d’entre nous habitent maintenant dans d’autres provinces! »

La version PTE de cette comédie musicale lancée en septembre 2004 au New York Musical Theatre Festival, en marge de Broadway, est toutefois un peu différente. « La touche personnelle de notre version de la pièce, c’est l’accent mis sur la chorégraphie et les harmonies, comme un vrai boys band, indique celui qui interprète Juan. Souvent, dans cette comédie musicale, les directeurs artistiques favorisent la comédie plutôt que la danse. On a fait l’inverse. »

Les cinq artistes de la scène avaient déjà une formation de base en comédie musicale, donc le chant et la danse n’étaient pas un grand défi pour eux. « J’ai étudié le théâtre à l’Université de Winnipeg et pris des cours de chant, et ensuite je me suis constitué mon expérience sur scène, raconte Marc Devigne. J’ai notamment beaucoup travaillé avec le Rainbow Stage, sur des comédies musicales comme Rent.

« J’aime le défi de devoir toujours m’adapter à un nouveau personnage, conclut-il, dans mes paroles comme dans mes mouvements. C’est un défi, mais c’est le fun aussi. »

(1) Place Portage, 393, avenue Portage, 3e étage. Prix des billets : de 25 $ à 45 $. Info. et réservations : www.pte.mb.ca ou (204) 942-5483. JRetrouvez notre vidéo sur bit.ly/altarboys

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici