Au moment d’écrire ces lignes, une délégation manitobaine se préparait à partir à San Diego en Californie pour demander une licence pour un World Trade Centre bilingue à Winnipeg. Tout semble annoncer un succès.

Mariette Mulaire
Mariette Mulaire

Le 19 avril prochain, Winnipeg pourrait bien avoir officiellement son World Trade Centre (WTC). Des représentants de l’Agence bilingue d’échanges commerciaux (ANIM), dont la présidente-directrice générale, Mariette Mulaire, et le président-directeur général de la Chambre de commerce de Winnipeg, Dave Angus, se sont rendus à San Diego en Californie dans l’espoir d’obtenir officiellement une licence de la World Trade Centres Association (WTCA).

En effet, la rencontre du conseil d’administration (CA) de la branche des Amériques de la WTCA, lors de laquelle la décision d’accorder ou non la licence à Winnipeg devait être prise, avait lieu à San Diego le 18 avril.

« Tout nous porte à croire qu’on aura notre licence, assurait Mariette Mulaire avant de partir pour le Sud. On sait déjà que le comité exécutif du CA a accepté notre demande et veut recom­mander au CA que Winnipeg fasse partie de la famille des WTC. De plus, la WTCA nous avait déjà envoyé, avant même la réunion du 18 avril, leur logo pour nous faire des cartes d’affaires. »

Un autre signe fort de succès a été de découvrir, dans le programme préétabli de la rencontre à San Diego, que la délégation winnipégoise devait faire « une courte présentation du WTC de Winnipeg et de la région », le 20 avril.

« Ce ne serait pas surprenant que Winnipeg obtienne une licence de la WTCA car on a attendu d’être bien prêts pour faire notre demande, révèle Mariette Mulaire. On aurait pu la déposer dès octobre 2011, mais on voulait d’abord parler à des WTC ailleurs au Canada et dans le monde, voir ce qui se faisait. »

L’ANIM et la Chambre de commerce de Winnipeg ont aussi amassé les 200 000 $ nécessaires pour être acceptés dans la WTCA, provenant tous de fonds privés. « On a chacun apporté la moitié, indique Mariette Mulaire. Pour sa part, l’ANIM a reçu une commandite de 100 000 $ de la Banque Nationale, qui a su voir dans l’établissement d’un WTC bilingue à Winnipeg un potentiel réel. Ils comprennent l’importance du bilinguisme et ont déjà soutenu beaucoup de projets dans la communauté francophone. »

Si tout se déroule bien, Mariette Mulaire anticipe que les activités du WTC de Winnipeg commenceront vers janvier 2013, le temps de « bien planifier nos affaires et établir notre budget et nos ressources ». Un édifice pourrait être construit en 2014.

Le WTC prendra le pas sur l’ANIM et Mariette Mulaire en sera la présidente-directrice générale. L’ANIM existera toujours au sein du WTC, mais elle aura un budget réduit et ne gèrera que les dossiers francophones. Quant à la Chambre de commerce de Winnipeg, elle sera en charge de l’édifice.

« Pour l’ANIM, la possibilité de devenir un World Trade Centre à moins de cinq ans d’existence, c’est plutôt incroyable! », conclut Mariette Mulaire.

 

Camille SÉGUY | Journaliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici