L’organisme Timeraiser organise un encan où les participants doivent payer leur achat en heures de bénévolat auprès de l’organisme de leur choix.

La Liberté | Communautaire
Arisnel Mesidor invite les organismes à s’inscrire, tout comme l’Accueil francophone, auprès de Timeraiser pour le prochain encan d’œuvres d’art le 25 mai prochain.

L’organisme Timeraiser tiendra le 25 mai prochain, pour la deuxième année à Winnipeg, une soirée d’encan d’œuvres d’art, où les acheteurs doivent payer en heures de bénévolat. Ils ont un an pour payer leur achat. « Le but est que les gens aillent dans les organismes pour faire leur bénévolat, et qu’ils continuent de s’y impliquer lorsqu’ils ont atteint le nombre d’heures, explique la responsable des communications de Timeraiser Winnipeg, Lynne Roy. L’année dernière, 120 personnes étaient présentes et 88 ont acheté des œuvres, pour un total de 3 365 heures de bénévolat. De plus, 13 des 23 œuvres vendues ont atteint le maximum de 100 heures de bénévolat. »

Depuis 2004, il y a eu 31 évènements Timeraiser à travers le Canada, qui ont résulté en plus de 100 000 heures de bénévolat. Ainsi, 6 750 personnes de plus s’impliquent dans les communautés.

Réseautage

L’organisme l’Accueil francophone, spécialisé dans l’établissement des nouveaux arrivants francophones au Manitoba, a participé à la soirée Timeraiser de l’année dernière. « C’est intéressant parce que ça nous permet de faire du réseautage, affirme le coordon­nateur du réseau de bénévoles à l’Accueil francophone, Arisnel Mesidor. Il y a beaucoup d’organismes présents et les gens peuvent venir nous voir et nous demander ce que nous faisons. L’an dernier, cinq personnes avaient manifesté leur intérêt à venir faire du bénévolat avec nous, mais pour différentes circonstances, elles n’ont pu venir. »

Malgré le fait qu’ils n’ont pu recruter de bénévoles l’année dernière, l’Accueil francophone avait tout de même apprécié l’expérience. « Nous serons à nouveau présents cette année, continue Arisnel Mesidor. Trouver des bénévoles, c’est un travail à long terme et en se faisant connaître auprès des autres organismes, on peut se référer des bénévoles entre nous. Nous appuyons cette démarche puisqu’elle vise à encourager les gens à s’impliquer dans la communauté et c’est primordial pour nous. J’encourage d’ailleurs tous les organismes francophones à être présents à la prochaine soirée de Timeraiser. »

Double mission

Les œuvres d’art mis à l’encan sont achetés par l’organisme Timeraiser, avant d’être revendues en temps de bénévolat. « Ce qui est bien avec Timeraiser, c’est que nous aidons les organismes à trouver des bénévoles, mais nous aidons aussi les artistes de la relève en achetant leurs œuvres », conclut Lynne Roy. Depuis ses débuts, Timeraiser a investi plus de 550 000 $ dans l’achat d’œuvres d’artistes émergents.

L’encan aura lieu le 25 mai prochain, au Collège Richarson de l’Université de Winnipeg et les organismes qui sont intéressés à recevoir des bénévoles de Timeraiser sont invités à s’informer de la procédure sur le site de l’organisme à l’adresse www.timeraiser.ca.

Matthieu TREMBLAY | Journaliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici