La Fosse aux Lion$ a pris fin avec la désignation de Pierrette Sherwood comme lauréate du concours. Parmi les quatre projets d’entreprise présentés, c’est le sien qui sera parvenu à séduire les membres du jury le 17 octobre dernier.

 

LA LIBERTÉ (PRESSE CANADA)
Pierrette Sherwood, lauréate de La Fosse aux Lion$, entourée des membres du jury, Jean-Pierre Parenty, Donald Smith, Mona Dupuis et André Collet.

Dix minutes. C’est le laps de temps qui, le 17 octobre dernier, était imparti aux quatre entrepreneures en lice pour, chacune à leur tour, exposer leur projet d’entreprise. C’est aussi le temps qu’ont duré les sessions de questions-réponses suivant la présentation des projets. C’est enfin le temps qu’aura eu le jury pour délibérer et désigner la grande lauréate du concours.

Au terme d’un programme chronométré, c’est finalement Pierrette Sherwood qui a été sélectionnée pour remporter le premier prix de la 2e édition de La Fosse aux lion$, un concours organisé par le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM). « C’est surréel, s’est exclamé la lauréate à l’annonce des résultats. C’est une surprise et, en même temps, j’ai travaillé dur pour en arriver là. Il faut que je reprenne mon souffle. »

Spécialisée dans la création d’œuvres artistiques pour la maison et le jardin, Pierrette Sherwood donne une deuxième vie aux objets anciens. Ses créations sont entreposées dans sa boutique Papillon Garden Creations, à Richer.

Quatre projets d’ampleur

Pour prendre sa décision, le jury a essentiellement étudié les chances de succès que présentaient les entreprises de Rolande Kirouac, Micheline Mulaire, Marie-Josée Clément et Pierrette Sherwood. « Nous nous sommes basés sur deux critères importants, a précisé Jean-Pierre Parenty, l’un des jurés. D’une part, le potentiel de succès de l’entreprise et, d’autre part, le potentiel de création d’emploi dans la communauté. C’est l’entreprise de Pierrette Sherwood qui répondait le mieux à ceux-ci. »

Ainsi, à l’annonce des résultats, la lauréate s’est vu remettre le trophée de La Fosse au lion$ ainsi qu’un chèque de 15 000 $. Parmi ses autres prix figuraient aussi un an de publicité gratuite dans les pages de La Liberté, une adhésion à la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface et des sessions de mentorat du CDEM d’une durée d’un an. « Tous ces prix contribueront énormément à la progression de mon entreprise », déclare la gagnante.

Trois priorités

Pierrette Sherwood ambi­tionne, dans un premier temps, de développer la vente en ligne de ses œuvres. « Un volet important, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année », souligne-t-elle. Après la mise en place de celui-ci, elle planifiera l’embauche de personnel. « Je prévois m’entou­rer d’une équipe d’ici l’été prochain », continue-t-elle. Et puis, elle désire aussi avancer dans son projet d’entrepôt de véhicules récréatifs et de bateaux. « Une initiative qui dépend entièrement de l’achat de la propriété sur laquelle se trouve mon entreprise, à savoir un terrain de trois acres, précise-t-elle. Les négociations sont en cours. » Sans parler de la rénovation de la façade de sa boutique. « J’aimerais la personnaliser afin qu’elle soit plus représentative de ce qui se trouve à l’intérieur. »

Une expérience enrichissante

Les autres finalistes, quant à elles, ont reçu un chèque de 500 $. « Je n’ai peut-être pas gagné le concours, mais j’ai gagné en expérience, déclare Marie-Josée Clément. Je sais à présent exactement vers quelle direction je me dirige. » Une opinion partagée par Micheline Mulaire. « L’exercice en valait la peine, exprime-t-elle. J’ai approfondi mon projet et j’ai rencontré trois femmes supers. D’une certaine façon, j’ai quand même gagné! » Rolande Kirouac, quant à elle, avoue sa déception à demi-mot, mais n’en perd pas pour autant sa motivation. « Il existe d’autres endroits où demander de l’aide et des appuis. Cela n’a pas fonctionné aujourd’hui, certes. Mais je vais continuer à exploiter les autres options. »

 

Par Angelika ZAPSZALKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici