La P’tite Pasto, un nouveau programme de l’Archidiocèse de Saint-Boniface, cherche à sensibiliser les tout petits à la présence de Dieu et aux valeurs chrétiennes à travers le jeu, le chant et le bricolage.

 

La Liberté (Presse Canada)
David, Sara et Nicole Gabra, et Rachelle et Geneviève Lambert.

«Pour les chrétiens, la famille est une Église domestique, lance la coanimatrice du programme La P’tit Pasto, Rachelle Lambert. C’est auprès des parents, des grands-parents, des oncles et des tantes qu’un enfant prend d’abord connaissance de Dieu, et apprend à vivre une vie de foi et d’amour chrétien. N’empêche que toute communauté chrétienne, y compris la famille engagée dans la foi, a besoin d’appui et d’encouragement. »

D’où La P’tite Pasto, nouveau programme offert par l’Archidio­cèse de Saint-Boniface, qui a pour but de rassembler les jeunes familles pour socialiser et de les aider à transmettre leur foi et leurs valeurs chrétiennes à leurs enfants.

« La P’tite Pasto a été conçue à Montréal, par Christiane Boulva et une équipe de parents, explique la coanimatrice du programme, Nicole Gabra. Ensemble, ces dames ont créé un parcours pastoral où les enfants pouvaient s’amuser avec leurs parents et d’autres petits, en faisant des dessins et des bricolages, en chantant des chansons religieuses à leur niveau et en participant à des jeux de groupe et des petits spectacles de marionnettes.

« C’était en 2000, poursuit-elle. Et maintenant, la P’tite Pasto est offerte dans une centaine de paroisses québécoises dans 15 diocèses, un succès dans un milieu moins pratiquant qui indique que le programme répond à un besoin réel. »

Évangéliser en douceur

« Les parents qui ont leur foi à cœur ne sont pas toutes outillées pour la transmettre aux enfants d’âge préscolaire, estime Rachelle Lambert. La P’tite Pasto fournit les outils, en les aidant à évangéliser les petits en douceur. Prenons la Pâques. C’est la fête chrétienne centrale, riche, mais complexe. À la P’tite Pasto, les jeux et activités font appel à la transformation de la nature au printemps pour parler de la résurrection. Et pour parler du pardon et du partage, nous discutons des relations entre amis. »

Pour assurer un lien entre la P’tite Pasto et la maison, des ressources sont offertes aux parents afin qu’ils puissent aborder les thèmes présentés lors du programme. « Ça rend plus facile l’intégration de la matière dans la vie familiale, indique Nicole Gabra. Et puisque le programme est conçu sur un cycle de trois ans, il y a suffisamment de matière pour intéresser les jeunes sans qu’il y ait de répétition de contenu.

« Avant tout, la P’tite Pasto n’est pas un cours de catéchèse, conclut-elle. C’est un parcours amusant, ouvert à tous, y compris aux grands-parents des petits. »

La P’tite Pasto débutera le 18 janvier, de 10 h à 11 h 30 et sera offerte un vendredi sur deux au Centre de pastorale de l’Archidiocèse de Saint-Boniface.

 

Par Daniel BAHUAUD

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici