Les joueurs des Jets de Winnipeg étaient sur la glace du Centre MTS le dimanche 13 janvier, à l’occasion de l’ouverture du camp d’entraînement. Joueurs et entraîneurs sont impatients de débuter une saison 2012-2013 écourtée à 48 parties.

 

Le contrat du défenseur des Jets de Winnipeg, Grant Clitsome, se termine au terme de la saison 2012-2013, c’est donc une saison importante pour le défenseur de 27 ans.
Le contrat du défenseur des Jets de Winnipeg, Grant Clitsome, se termine au terme de la saison 2012-2013, c’est donc une saison importante pour le défenseur de 27 ans.

 

Joueurs et propriétaires de la Ligue nationale de hockey (LNH) ayant voté en faveur de l’entente de principe, les camps d’entraînement sont en cours, et se termineront vendredi, le 18 janvier. La saison 2012-2013 de la LNH débutera samedi, le 19 janvier. Pour l’occasion, les Jets de Winnipeg recevront la visite des Sénateurs d’Ottawa, à 14 h, au Centre MTS. Avec une saison écourtée de 48 parties, qui se conclura le 25 avril avec la visite des Canadiens de Montréal à Winnipeg, le camp d’entraînement de six jours est important pour bien démarrer la saison.

« Nous devons avoir un bon début de saison et marquer des buts rapidement, indique le gardien de but des Jets de Winnipeg, Ondrej Pavelec. Actuellement, je mets mon focus sur la première partie, samedi. Cette semaine (le camp d’entraînement) sera très importante pour nous parce que nous avons besoin que tout le monde soit prêt dans le vestiaire. »

L’entraîneur-chef, Claude Noel, abonde dans le même sens.

« Nous avons beaucoup de travail d’enseignement à faire avec les joueurs, dit-il. Je ne sais pas si ça va prendre trois, cinq ou huit parties, mais nous devons retrouver un haut niveau de jeu. »

Ceci représente un défi pour l’entraîneur franco-ontarien puisque certains joueurs ont joué des parties en Europe ou dans des ligues mineures, alors que d’autres s’en sont tenus au conditionnement physique et à l’entraînement sur glace.

« La plus grosse partie du camp est le travail avec les joueurs, poursuit l’entraîneur. Le focus est sur la game, ce n’est pas un camp de remise en forme de six jours. Nous voulons éviter les blessures et c’est pourquoi nous serons très sensibles à cette question. »

Et c’est un des messages qu’il a envoyé à ses joueurs.

« C’était un entraînement intense, mais les entraîneurs ne nous ont pas épuisés, mentionne le défenseur des Jets de Winnipeg, Grant Clitsome. Je crois que c’est une bonne approche parce que nous jouons dans quelques jours pour des points. Claude Noel nous a mentionné que c’était une courte saison, alors nous devons prendre soin de nos corps, tout en étant intenses, mais intelligents pour être prêts à entamer la saison samedi. »

Avec un calendrier qui comprend de nombreuses semaines de quatre parties, ou trois parties en cinq jours, les joueurs pourraient craindre un certain essoufflement, mais ils utiliseront plutôt cette situation pour se motiver.

« Personnellement et pour l’équipe, c’est une bonne chose, souligne Grant Clitsome. Quand on joue tellement de parties, dans un horaire condensé, on est plus concentré sur la saison. »

Retrouvez la vidéo de Grant Clitsom

« Je suis prêt pour la saison, note Ondrej Pavelec. Comme gardien, mon objectif est de jouer le plus de parties possible, mais ce sont les entraîneurs qui décideront en bout de ligne. »

Deux objectifs

En point de presse après la première journée du camp d’entraînement, l’entraîneur-chef des Jets a mentionné que l’équipe devait améliorer son attitude, notamment sur la route, afin de participer aux séries éliminatoires.

« Je voudrais que nous commencions à agir et à se comporter comme des gagnants, a-t-il expliqué. C’est un droit qu’il faut gagner, qui se mérite. Nous devons l’avoir pour atteindre les séries éliminatoires. Lorsque nous jouons à l’étranger, nous devons nous attendre à gagner, nous devons pouvoir compter les uns sur les autres. C’est cette attitude que j’aimerais avoir et la réponse des joueurs est bonne.

« Nous devons améliorer notre jeu sur la route. Nous devons marquer plus de buts et nos unités spéciales doivent mieux performer », ajoute-t-il.

« Une des clés pour nous aider à gagner est certainement les unités spéciales, ajoute Ondrej Pavelec. Nous devons mieux jouer en avantage et en désavantage numérique. »

 

Par Matthieu TREMBLAY

Lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici