La Franco-Manitobaine Suzanne Mireault a lancé, avec quatre partenaires canadiens, un nouveau concept de site Internet d’offres de travail anonymes.

 

La Liberté - headhuntme.com
Suzanne Mireault a lancé avec quatre partenaires un nouveau concept d’offre de travail anonyme sur le Web : headhuntme.com.

Depuis son lancement le 23 mars dernier, le nouveau site Internet headhuntme.com créé par la femme d’affaires franco-manitobaine, Suzanne Mireault, en partenariat avec quatre collègues du Canada, connaît déjà un succès international.

« On a déjà des inscriptions de la plupart des grandes villes canadien­nes, ainsi que d’Australie, des États-Unis, d’Inde, de France, d’Afrique du Sud, des Émirats arabes unis et du Royaume-Uni! », soulignait Suzanne Mireault le 17 avril.
La nouveauté de Headhuntme.com, c’est que chacun peut y poster ses compétences pour attirer les chasseurs de tête de façon anonyme.

« L’anonymat, c’est la clé de notre succès, affirme Suzanne Mireault. Ça permet à ceux qui ont déjà un emploi, mais qui veulent garder leurs options ouvertes, de se placer sur le marché du travail sans pour autant mettre en danger leur emploi actuel. Et pour les employeurs, c’est l’endroit où les personnes compétentes oseront exposer leurs talents sans crainte.

« Selon nos recherches, on est le seul site de recrutement qui offre cela, constate-t-elle. De plus, l’inscription est gratuite. »

Candidats ou employeurs

Deux possibilités s’offrent à toute personne qui s’inscrit sur le site. Elle peut soit être candidate, soit employeur.

« C’est très simple et rapide de s’inscrire comme candidat, assure Suzanne Mireault. Il n’y a pas besoin d’écrire tout un curriculum vitae (CV) ou de remplir des pages de renseignements. Le site ne demande que la région de provenance, les compétences, les domaines professionnels dans lesquels le candidat a travaillé, les années d’expérience et la dernière année travaillée dans chaque domaine.

« Chacun est libre de lister ce qu’il veut, précise-t-elle. Si un candidat a des compétences dont il ne préfère pas parler, il n’a pas à le dire. C’est son choix. Il est maître de son profil, qu’il peut d’ailleurs modifier quand il veut. »

Headhuntme.com offre aussi l’opportunité pour les candidats de remplir leur Shine factor, un concept inventé par les cinq partenaires.

« Il s’agit d’un paragraphe de quelques lignes pour indiquer ce qui me rend différente des autres, mes forces, mes passions, explique Suzanne Mireault. C’est un peu un résumé de CV, la viande qui va vendre, mais chacun est libre d’y mettre les renseignements qu’il veut. Il est donc possible de rester vague pour mieux garder son anonymat. »

La partenaire franco-manitobaine prévient toutefois qu’un profil un peu plus complet est demandé au candidat sur le site, « mais c’est seulement pour nos statistiques, assure-t-elle. Ça reste confidentiel ».

Pour ce qui est des recruteurs, ils ont accès aux profils de compétences en ligne mais sans savoir de qui il s’agit. Ils n’ont que l’information de la provenance, des compétences et de l’expérience, ainsi que le Shine factor. Si un employeur est intéressé par un profil, il peut demander à être mis en relation avec ce candidat.

« Le candidat, qui est toujours anonyme, est libre de refuser ou de répondre à la demande de contact, indique Suzanne Mireault. C’est lui aussi qui décide quand dévoiler son identité.

« Notre rôle est de connecter les employeurs et employés potentiels, précise-t-elle. Une fois connectés, c’est à eux de s’arranger. On ne s’occupe pas des entrevues d’embauche. »

Elle rappelle par ailleurs qu’il « ne s’agit pas d’un site de recherche d’emploi. Ce sont les recruteurs qui viennent chercher des employés potentiels, pas l’inverse ».

Headhuntme.com prévoit aussi développer d’autres options payantes pour les recruteurs, qui leur permettront par exemple de « tenir des statistiques de leur recrutement par l’intermédiaire de notre site, ou d’envoyer des courriels à plusieurs candidats potentiels en même temps », annonce Suzanne Mireault. Les détails de ces options restent cependant à définir.

« On est vraiment fiers de notre produit, conclut Suzanne Mireault. Mes collaborateurs et moi avons été en position de recruter comme d’être recrutés, donc on savait à quel point il était nécessaire d’avoir un moteur de recherche simple pour connecter sans contraintes les opportunités. Et plus on aura de candidats inscrits, plus ce sera anonyme pour eux et plus les employeurs viendront les recruter! »

 

Camille HARPER-SÉGUY

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici