La troupe de théâtre jeunesse, le Théâtre de chez nous, s’est pour la première fois produite devant le grand public le 14 mai dernier, à la salle Pauline-Boutal du Centre culturel franco-manitobain (CCFM).

 

La Liberté (Manitoba)

Accordez vos violons, mesdames!, Régnier, Anne-Sophie 01

Bon voyage, Desharnais, Claire, Malo, Justin, Régnier, Jasmine et Desharnais, Esthie 01

À qui la faute, Desharnais, Esthie et Lachance, Claudia 01

« Le Théâtre de chez nous est une troupe de théâtre que quatre familles qui font l’école à la maison ont mise sur pied ensemble, il y a quatre ans », explique le metteur en scène et auteur de quatre pièces sur cinq du spectacle de 2013, Marcien Ferland.

La troupe 2013 est composée de neuf enfants âgés de cinq à 12 ans, tous scolarisés à la maison, à Winnipeg ou au Sud-Est du Manitoba.

« Et pour la première fois cette année, se réjouit Marcien Ferland, les enfants ont joué dans une grande salle publique! Avant, on ne jouait que dans les écoles ou les foyers d’aînés. »

Les jeunes comédiens n’en étaient pas pour autant stressés. « Tout le monde était très excité, assure la comédienne Claire Desharnais. Pour ma part, je chante dans une grande chorale donc j’ai l’habitude du public. Ça ne me fait pas peur.

« La seule chose qui était stressante, avoue-t-elle, c’est que nous avons dû remplacer au dernier moment notre comédien Éric Malo qui était malade! Mais c’est Danik Smith qui a pris sa place, et il avait déjà joué avec nous l’an passé donc ça allait bien. »

Par ailleurs, à 12 ans, Claire Desharnais était aussi l’auteure de la première pièce de la soirée, Madame Marie. « J’écris beaucoup de pièces de théâtre, mais c’est la première fois que l’une d’entre elles était mise en scène, confie-t-elle. C’était un bon sentiment! »

En plus de Madame Marie, la Troupe de chez nous a présenté Bon voyage, Accordez vos violons, mesdames!, Le voleur consciencieux et À qui la faute?, toutes quatre écrites par Marcien Ferland.

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo pour votre belle initiative et pour la langue. Bravo pour l’intérêt que vous avez pu susciter chez ces jeunes et bien évidemment la relève de demain. Continuez votre beau travail.
    Mario Lachance, enseignant au primaire, St-Gédéon-de-Beauce. P. Québec
    (Oncle à Claudia Lachance)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici