Julie Lafrenière a été choisie pour représenter le Canada en Russie. La jeune femme de 23 ans va réaliser le rêve de sa vie.

 

La Liberté Sport
Julie Lafrenière qui s’entraîne au gymnase de Wildwood.

 

Julie Lafrenière s’envolera pour la ville de Kazan, en Russie, pour représenter son pays à La Fédération internationale du sport universitaire (FISU) de soccer du 6 au 17 juillet prochain. « C’est tout un honneur de représenter son pays dans un événement mondial, mentionne-t-elle. Lorsqu’ils m’ont demandé si je voulais faire partie de l’équipe Canada, j’ai accepté sans même hésiter. »

La FISU a pour objet de promouvoir et d’organiser des compétitions sportives amateurs au niveau mondial pour les étudiants des universités et élèves des établissements d’ensei­gnement supérieur.

« J’ai commencé à jouer au soccer à l’âge de huit ans, explique Julie Lafrenière. Quand j’étais plus jeune, j’étais toujours la pire joueuse de mon équipe. Jamais je ne pensais à 23 ans, représenter mon pays dans cette discipline. »

Le camp d’essai pour équipe Canada se déroulait au mois de novembre dernier. La franco­phone a pris part au camp d’essai, et elle a impressionné l’entraîneuse avec son talent. «La plupart des filles qui étaient au camp d’essai étaient déjà des filles qui avaient fait l’équipe en 2012, explique Julie Lafrenière. Moi je suis arrivée comme joueuse amatrice, mais je suis quand même arrivée à faire ma place dans l’équipe. »

Julie Lafrenière s’entraîne présentement chaque jour au gymnase Wildwood de Winnipeg. En plus de s’entraîner, elle joue au soccer dans une ligue amatrice de Winnipeg. Elle devra amasser plus de 4 000 $ avant de s’envoler vers le camp d’entraînement de l’équipe Canada à Vancouver, au mois de juin.

 

Par Marc-André LONGVAL

PARTAGER
Article précédentGrand malaise
Article suivantArchives en devenir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici