Le nouveau spectacle de Nafro Dance.
Le nouveau spectacle de Nafro Dance.

Pendant trois jours, à partir de vendredi 1er novembre, la troupe Nafro Dance présentera son nouveau spectacle sur la scène du centre d’arts Gas Station. Zab Maboungou, chorégraphe francophone de Montréal, a participé à la mise en scène du spectacle.

« Je suis venu sans idée précise. J’ai regardé la matière, les danseurs de Nafro Dance, leur corps, et j’ai inventé une chorégraphie à partir de là. » Zab Maboungou était cet été à Winnipeg pour la création de Sauti – Things we are carrying, la dernière création des danseurs de Casimiro Nhussi, directeur artistique de la troupe Nafro Dance(1).

Zab Maboungou.
Zab Maboungou.

« Nous nous connaissons depuis longtemps avec Casimiro, nous avions déjà partagé la scène. Mais c’est la première fois que nous collaborons », précise la chorégraphe.

À travers la danse contemporaine, Zab Maboungou veut montrer « le passage de la tradition à la modernité. J’ai grandi au Congo-Brazzaville et cette transition se réalisait à ce moment-là », explique celle qui est née à Paris. Elle vit désormais à Montréal, depuis les années 1980, où elle a monté sa propre compagnie, Nyata Nyata.

Les sons des tambours tiennent une grande place dans la création de Zab Maboungou. « Ils sont à la fois rythmiques et mystiques. Je conçois le temps et l’espace de mes chorégraphies à travers les rythmes. C’est ainsi que j’aborde l’effort. »

Pionnière de la danse africaine au Canada, Zab Maboungou vient de recevoir le prix Charles-Biddle. Il récompense les personnes ayant immigré au Québec et dont l’engagement contribue au développement culturel et artistique de la province.

Avec Nafro Dance, l’artiste a « travaillé sur la gestuelle et l’espace. Mon travail est plus poétique que chorégraphique. C’est une exploration entre le bruit et la musique », décrit-elle.

Sauti-Things we are carrying se compose de trois tableaux. La première partie a été créée par Zab Maboungou. Puis, les musiciens de Nafro Dance, avec notamment Casimiro Nhussi au djembé, assureront la transition musicale vers la création du chorégraphe Bakari Lindsay, co-fondateur du Collective of Black Artists (COBA), basé à Toronto. Le spectacle durera environ une heure trente, pour un voyage loin du début de l’hiver manitobain.

 Par Thomas RICHARD

(1) Information : vendredi 1er novembre 2013 à 20 h ; samedi 2 novembre 2013 à 20 h et dimanche 3 novembre 2013 à 14 h. Spectacles à Gas Station Arts Centre, 445 River Ave. Tarifs : adulte, 25$ ; étudiant et senior, 20$ ; enfant de moins de 12 ans, 12$.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici