Félix Tessier fait partie des 20 meilleurs joueurs de badminton au Canada.
Félix Tessier fait partie des 20 meilleurs joueurs de badminton au Canada.

À tout juste 15 ans, le francophone Félix Tessier fait partie des 20 meilleurs joueurs de badminton au Canada. Il espère, un jour, jouer pour l’équipe nationale junior.

Les pieds sont toujours en mouvement, les déplace­ments sont rapides, le geste est précis. Avec sa raquette, Félix Tessier fouette d’un coup sec le volant, alternant habilement entre smashs le long des lignes et amortis juste derrière le filet. À 15 ans, le jeune francophone licencié au Winnipeg Winter Club fait partie des 20 meilleurs joueurs canadiens de sa catégorie.

Celui qui a joué au hockey pendant cinq ans a arrêté le sport préféré des Canadiens il y a quatre ans pour se consacrer au badminton.

« Au départ, je n’étais pas très bon, confie-t-il, mais j’ai progressé très vite. J’ai aimé jouer de plus en plus, au point que je prends plus de plaisir au badminton qu’au hockey. »
Mesurant cinq pieds onze pouces, Félix Tessier a une bonne taille pour le badminton. Il s’entraîne six jours par semaine, à raison de 2 h à 2 h 30 à chaque session.

« Ce que j’aime dans le badminton, c’est que c’est très dynamique, rapide et basé sur tes compétences, explique le jeune homme. Ça demande de la coordination et de la concentration. J’apprécie aussi la communauté des joueurs. »

Partout au Canada

Seulement cinq mois après avoir commencé à pratiquer le badminton, Félix Tessier jouait au niveau provincial. Depuis trois ans, il a rejoint le niveau national et se déplace partout au Canada. « Je fais quatre ou cinq tournois nationaux par an », détaille-t-il.

Dernier en date : une compétition qui s’est déroulée du 4 au 6 octobre à Saskatoon, en Saskatchewan, où il a terminé deuxième en simple et a atteint la demi-finale en double.
Malgré sa progression fulgurante et son haut niveau, l’élève de 10e  année de l’école Gabrielle-Roy sait qu’il doit encore travailler pour atteindre son objectif : rejoindre le top 10, voir le top 5, des meilleurs joueurs canadiens cette année et être sélectionné pour l’équipe canadienne, afin de participer aux prochains jeux panaméricains juniors.

« J’ai la chance de me déplacer vite sur le court, de ne pas trop faire de fautes directes et d’être bon au smash et au filet. Je dois par contre améliorer ma préparation d’avant match et ma concentration », analyse-t-il.

Lorsqu’on lui demande s’il aimerait vivre de sa passion, sa réponse fuse : « Non! C’est trop difficile et peu de joueurs y parviennent ».

À l’heure actuelle, il envisage plutôt de se diriger vers la médecine ou l’ingénierie. Il lui reste cependant encore de nombreux mois pour envisager un tout autre avenir. Une qualification en équipe nationale pourrait l’amener vers d’autres horizons et lui ouvrir de nouvelles perspectives.

Thibault JOURDAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici