Tania Tétrault Vrga et Lisa Malbranck.
Tania Tétrault Vrga et Lisa Malbranck.

Dix nominés et deux élues, la première Soirée de l’Entrepreneur de l’année de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface a tenues ses promesses.

Pour une première édition, la Soirée de l’Entrepreneur de l’année fut un coup de maître. Le restaurant Chez Sophie sur le pont qui a servi de cadre à l’évènement organisé par la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface le 7 novembre dernier était quasiment à sa capacité maximale.

« 127 personnes sont présentes ici ce soir. C’est une belle réussite! », s’est réjoui le directeur général de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface, Mathieu Allard.

Cette soirée a été organisée dans le but d’encourager les entrepreneurs qui ont à cœur la francophonie car, « c’est important de reconnaître le travail que font ces entrepreneurs pour offrir à la communauté des services en français. C’est un besoin », souligne Mathieu Allard.

D’ailleurs, la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface pense étendre ses tentacules partout au Manitoba. « Jusque-là, on était axé sur Saint-Boniface et aux alentours, explique le directeur général. On veut maintenant élargir la Chambre à tous les entrepreneurs francophones du Manitoba. »

| Des élues ce soir!

Parmi les dix nominations de la soirée, deux femmes ont été honorées. La première, propriétaire de Cross Fit Winnipeg, Tania Tétrault Vrga a reçu le prix BDO de la jeune entreprise de l’année tandis que la copropriétaire de la bijouterie Diamond Gallery, Lisa Malbranck a obtenu le prix Caisse Groupe Financier du jeune entrepreneur de l’année. « Ce sont deux femmes qui font un excellent travail », reconnaît Mathieu Allard.

Les récipiendaires de la soirée ne cachent pas leur joie. « Wow, c’est formidable! », s’exclame Tania Tétrault Vrga. C’est en mai 2009 que cette dernière a ouvert son entreprise de conditionnement physique, Cross Fit. Son seul but est d’ « aider les gens à être en meilleure santé et à être plus heureux, affirme-t-elle. Et je le vois chaque jour qu’ils sont heureux. Juste un sourire de mes clients, ça me convient!

« Le centre Cross Fit se distingue des autres, assure-t-elle. Nous mettons l’accent sur le travail ensemble, en communauté. C’est plus facile au niveau de l’endurance. »

Pendant quatre ans, Tania Tétrault Vrga a fait bien du chemin avec son entreprise. Alors qu’elle a débuté avec seulement une vingtaine de clients, aujourd’hui plusieurs centaines de personnes bénéficient de l’expertise des entraîneurs du centre pour leur conditionnement physique. « Au mois d’octobre 2013, on était à 340 clients », annonce-t-elle.

De son côté, la jeune entrepreneure de l’année, Lisa Malbranck est l’une des rares femmes gemmologues. Depuis 2007, elle est copropriétaire avec ses parents de l’entreprise familiale, Diamond Gallery qui fait ses preuves depuis une vingtaine d’années. « On vend des bijoux mais pas n’importe quels bijoux », assure-t-elle.

L’entreprise s’assure en effet de faire du commerce équitable.« On vérifie toujours la provenance de nos pierres précieuses et de l’or qu’on travaille. Tout ce qu’on utilise doit être certifié ne provenant pas de conflits », ajoute-t-elle.

Son travail lui a déjà valu cette année, avec sa mère, la distinction de 2013 Manitoba Woman Entrepreneur of the Year Award. « Venant d’une famille exogame, ce prix est encore plus spécial pour moi », confie-t-elle.

Ce qui est sûr, la Soirée de l’Entrepreneur de l’année n’est pas à sa dernière édition. « Ça ne fait que commencer. On pense le faire chaque année », annonce Mathieu Allard. Cette soirée a aussi été l’occasion pour la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface d’annoncer que le nombre de membres inscrits est désormais de 200, soit quarante de plus que l’année dernière.

Wilgis AGOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici