Grâce à une entente « satisfaisante », Notre-Dame-de-Lourdes entamera son amalgamation avec la Municipalité de Lorne.

Bientôt  verra le jour l'amalgamation entre Notre-Dame-de-Lourdes et la Municipalité de Lorne.
Bientôt verra le jour l’amalgamation entre Notre-Dame-de-Lourdes et la Municipalité de Lorne.

Le Village de Notre-Dame-de-Lourdes retiendra son statut de communauté bilingue, mais désormais à titre de district urbain local (DUL) de la Municipalité de Lorne. C’est ce qui ressort du plan de fusionnement du village et de la municipalité, dévoilé au public les 8 et 9 janvier, lors de rencontres tenues respectivement à Notre-Dame-de-Lourdes et Somerset.

« Les bonnes relations que nous avons toujours eues avec la Municipalité ont facilité nos discussions, indique le maire de Notre-Dame-de-Lourdes, Denis Bibault. Ça, et la présence de communautés bilingues, comme Saint-Léon et Somerset. Grâce à Somerset, qui est officiellement bilingue, Lorne a déjà eu affaires avec l’Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM), et comprend donc largement la réalité franco-manitobaine. »

En effet, Somerset et Notre-Dame-de-Lourdes resteront bilingues après la fusion. De plus, une résolution présentée le 27 janvier dernier par Notre-Dame-de-Lourdes, demandant que la municipalité porte un nom bilingue, a été adoptée par le conseil municipal de Lorne. « Lorsque nous voudrons installer une affiche ou une pancarte routière, on pourra donc y lire «Municipalité de Lorne» », indique Denis Bibault.

Le nouveau conseil de la Municipalité de Lorne, composé de six conseillers et d’un maire, sera élu en octobre. Il entrera en fonction en janvier de 2015. La Municipalité étant dorénavant divisée en quartiers représentant environ 450 personnes, Notre-Dame-de-Lourdes, dont la population se chiffre à 683 résidants, sera dotée provisoirement d’un seul conseiller municipal.
« Lorsque la population atteindra les 900 personnes, nous aurons un deuxième conseiller, souligne Denis Bibault. C’est une situation qui nous semble satisfaisante. Somme toute, nous sommes heureux de l’entente conclue avec la Municipalité de Lorne. Notre-Dame-de-Lourdes gardera son bureau municipal, et le village préparera encore son propre budget, à titre de DUL. Bien entendu, ce budget devra être approuvé par la Municipalité. Ce sera également le cas de toute demande de subvention pour un projet du DUL. Mais, à l’exception du service d’incendie, le DUL de Notre-Dame-de-Lourdes s’occupera lui-même des services locaux, comme le déneigement, la collecte des déchets et la réfection des routes. »

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici