D’ici 2017, un répertoire de la chanson francophone pourrait permettre d’avoir une vue d’ensemble sur cette industrie dans l’Ouest canadien.

Avoir un Répertoire de la chanson d’ici, dans quelques années, tel est le rêve de Vivianne Roy Mazerolle qui a hâte de voir le projet avancer.
Avoir un Répertoire de la chanson d’ici, dans quelques années, tel est le rêve de Vivianne Roy Mazerolle qui a hâte de voir le projet avancer.

Dans trois ans, l’Ouest canadien pourrait se targuer d’avoir un Répertoire de la chanson d’ici. Il s’agit d’un projet qui a germé dans la tête de deux passionnés de la musique francophone, Ronald Tremblay et Viviane Roy Mazerolle. Ce projet se fera en partenariat avec le Chant’Ouest et le 100 NONS.

Embarqués dans cette aventure depuis quelques années, c’est seulement le 23 avril dernier qu’ils ont, de façon officielle, entamé les premiers pas vers sa concrétisation.

« Je suis une fervente admiratrice de la musique qui se fait ici, déclare Vivianne Roy Mazerolle. Je me suis très vite rendu compte qu’il y a beaucoup de talent ici au Manitoba, mais du talent qui n’est pas connu ailleurs. »

« J’ai énormément de respect pour les artistes, poursuit Ronald Tremblay qui intervient au niveau de la promotion des artistes de l’Ouest depuis une trentaine d’années. C’est important de les valoriser, de les faire connaître. »

Deux amoureux de la musique francophone qui unissent leurs efforts pour que reste à jamais une trace du travail de ces artistes qui sont des ambassadeurs de la culture francophone. C’est en effet le but de cet outil qui dans un premier temps permettra de répertorier les artistes entre 1967 et 2017 sur un support imprimé.

Selon Ronald Tremblay, cet outil sera d’une utilité certaine pour tous. « L’histoire de la chanson francophone a été écrite de part et d’autres dans les provinces mais il n’y a rien qui représente l’environnement de la chanson francophone dans l’Ouest du Canada, déplore-t-il.

« Ce répertoire va nous permettre de mieux nous connaître entre nous, poursuit-il. Des artistes manitobains qui seront mieux connus en Saskatchewan et réciproquement. »

« C’est une opportunité de faire connaître ce qui se fait dans la francophonie musicale », ajoute Vivianne Roy Mazerolle. « Ça va aussi donner un sentiment d’appartenance », complète Ronald Tremblay.

De plus, le Répertoire de la chanson d’ici pourrait être utile aux diffuseurs qui auront ainsi très facilement accès à la biographie des différents artistes. « Cet outil nous permettra de faire connaître nos artistes, même sur le plan international », souligne Ronald Tremblay.

N’est pas artiste qui veut. Il ne suffira pas d’avoir composé une chanson pour avoir une place dans cet outil. « Il va falloir faire une sélection, confie Vivianne Roy Mazerolle. On ne peut pas mettre tout le monde au même titre. » Un jury sera donc constitué dans les différentes provinces pour faire cette partie du travail.

Mais le chemin pour y arriver est encore long. Il faudra surtout des moyens. Pour l’heure, le comité de travail a un budget estimatif de 100 000 $. « Mais ce n’est qu’une estimation, précise Ronald Tremblay. C’est un énorme projet! »

À part la version papier de ce répertoire, les initiateurs du projet envisagent avoir une version Web. « On veut offrir un outil didactique, confie Ronald Tremblay. Sur le Web, on pourra faire des mises à jour plus souvent. Ce qui ne sera pas le cas pour la version imprimée. »

Wilgis AGOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici