Un nouveau café-restaurant japonais ouvrira prochainement sur le boulevard Provencher. Il occupera l’édifice laissé vide par le Step’n Out.

Les nouveaux propriétaires du restaurant Dwarf no Cachette Cafe &Gift, Yasuko Akimoto et Takekuni Akimoto, mettent les dernières touches avant l’ouverture du nouveau restaurant sur le boulevard Provencher.
Les nouveaux propriétaires du restaurant Dwarf no Cachette Cafe &Gift, Yasuko Akimoto et Takekuni Akimoto, mettent les dernières touches avant l’ouverture du nouveau restaurant sur le boulevard Provencher.

De nouveaux locataires ont pris possession du bâtiment situé au 157 boulevard Provencher. En effet, le Step’n Out cède définitivement sa place à un tout nouveau café-restaurant appelé Dwarf no Cachette Cafe & Gift.

Les propriétaires, un couple d’origine japonaise, ont annoncé que le café-restaurant ouvrira ses portes d’ici la mi-juin. « On a juste besoin d’un peu plus de temps pour finir les rénovations », explique la copropriétaire du restaurant, Yasuko Akimoto.

Mais avant la fin des rénovations, le nom du nouveau restaurant est déjà visible à travers les fenêtres. Un nom qui pique d’ailleurs la curiosité de plusieurs résidants, mais qui, selon l’explication donnée par Yasuko Akimoto, rassemble les cultures francophones, anglophones et japonaises. « Dwarf signifie nain en anglais, explique Yasuko Akimoto. No veut dire de ou du en japonais et Cachette, c’est du français ». Le Dwarf no Cachette n’est donc rien d’autre que la Cachette du nain.

| Japonais ou américains

Au restaurant Dwarf no Cachette, tout commence par un café. « On sert du bon café que nous faisons à la main », assure Yasuko Akimoto. Mais à part le café, le restaurant offre un menu diversifié. Aux côtés d’une vingtaine de plats japonais, se trouvent des recettes typiquement américaines.

« En terme de recettes japonaises, on n’a pas juste le sushi ou les plats qu’on retrouve souvent dans la plupart des restaurants, stipule Yasuko Akimoto. Nous avons beaucoup de recettes qui ne sont pas développées ici. Nous offrons aussi une variété de burgers. » Tous ces plats seront cuisinés par le copropriétaire et chef cuisinier, Takekuni Akimoto, autrefois propriétaire du Sushi King.

Pour le directeur général d’Entreprises Riel, Normand Gousseau, cette diversité est une valeur ajoutée sur le boulevard Provencher. « C’est une très bonne chose, apprécie-t-il. On veut avoir plusieurs options sur la Provencher et que ce boulevard devienne comme la Corydon où les gens trouvent plusieurs options de places où manger et de choses à faire. »

Par ailleurs, manger au restaurant Dwarf no Cachette, pourrait être comme manger à la maison. En effet, les propriétaires mettent un accent sur la qualité du travail fait à la main. « Nous voulons montrer tout ce qu’on peut faire avec nos mains, souligne Yasuko Akimoto. Même notre menu est fait à la main ».

Le Dwarf no Cachette abritera aussi une boutique où se vendront des objets d’arts fait à la main. « On pourra même donner des ateliers ici », Yasuko Akimoto. Car pour celle-ci, ce sera une façon de rencontrer des gens et de tisser des liens avec la communauté. « Je veux faire partir de la communauté francophone, confie-t-elle. Malheureusement, je ne parle pas français mais c’est une culture que j’aime beaucoup! »

Wilgis AGOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici