Photo 01•18 février 2015

La Cause Caron a été entendue par la Cour suprême le 13 février dernier. Si les juges donnent gain de cause à Gilles Caron et son codemandeur, Pierre Boutet, les lois de l’Alberta et de la Saskatchewan pourront dorénavant être adoptées en français, et les anciennes lois traduites. Une décision qui pourrait conduire à l’obtention de plus de services en français en Alberta et en Saskatchewan.

Si cette cause rassemble les Franco-Manitobains, c’est qu’elle rappelle les affaires Forest et Bilodeau qui ont restauré le statut bilingue du Manitoba il y a plus de 30 ans. Roger Bilodeau (sur la photo), a profité de son passage à Winnipeg pour visiter le Musée canadien pour les droits de la personne, qui relate son combat pour les droits linguistiques du Manitoba. En attendant la décision de la Cour Suprême, il se dit toujours fier d’être Canadien « et de vivre dans un pays où on retrouve une grande diversité de communautés sur tous les plans ».

Retrouvez l’article complet en page A3 du journal.

separateur

Une cause qui rassemble

La Liberté du 18 février 2015

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici