Pour les céréaliculteurs, la fin de l’ancienne CCB apporte du pour et du contre. Les témoignages de Raymond Bérard, Luc Labossière, Dan Mazier, Normand Mabon et Alain Robidoux.
Pour les céréaliculteurs, la fin de l’ancienne CCB apporte du pour et du contre. Les témoignages de Raymond Bérard, Luc Labossière, Dan Mazier, Normand Mabon et Alain Robidoux.

Deux ans avant la date butoir fixée par Ottawa, la CCB vient de compléter sa métamorphose. L’ancien monopole n’est plus qu’une grosse compagnie parmi d’autres sur un marché globalisé.

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici