APRÈS L’ACTION DE GRÂCE, À LA GRÂCE DES ÉLECTEURS

Liberté, réfugié, sécurité, politique de la peur. Les thèmes centraux de la pièce d’ouverture de la nouvelle saison du Cercle Molière font largement écho aux préoccupations qui se sont manifesté chez bien des électeurs tout au long de la campagne fédérale. Le drame psychologique, mis en scène par Roland Mahé, s’appelle Le Boucher, du dramaturge canadien Nicolas Billon. L’équipe des comédiens sur qui repose la pièce est un quatuor constitué de Janique Lavallée, Alphonse Tétrault, Simon Miron et Keith Damboise. | Page B1.

Une étrange résonnance électorale

La Liberté du 14 octobre 2015

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici