Régine Rubinfeld Frankel, à gauche, et sa soeur Rachel Rubinfeld Fink ont témoigné devant un public fasciné à la salle Martial-Caron.
Régine Rubinfeld Frankel, à gauche, et sa soeur Rachel Rubinfeld Fink ont témoigné devant un public fasciné à la salle Martial-Caron.

Le père Patrick Desbois, un prêtre catholique français et expert en relations interconfessionnelles, réputé pour son travail de recherche sur l’Holocauste, en est convaincu : « Les génocides ne commencent pas avec les chambres à gaz. Ils commencent plutôt par des petits manquements de respect. » Des petites indignités comme celle qui restera gravée à jamais dans la mémoire de Régine Rubinfeld Frankel.

Ruby Irene PRATKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici