Marlene Boersch en compétition à Falcon Lake en 2011.
Marlene Boersch en compétition à Falcon Lake en 2011.

Quand les grands froids s’en mêlent, beaucoup de Winnipégois y voient une bonne excuse pour rester bien au chaud à l’intérieur. Des excuses, Marlene Boersch n’en voulait pas.

Ruby Irene PRATKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici