Arlette Cousture de passage à Winnipeg : « Le secret d’incarner les personnages, c’est d’assurer le bon ton, la bonne voix. Chacun s’exprime à sa façon, dans son registre, avec son vocabulaire. »
Arlette Cousture de passage à Winnipeg : « Le secret d’incarner les personnages,
c’est d’assurer le bon ton, la bonne voix. Chacun s’exprime à sa façon, dans son
registre, avec son vocabulaire. »

Que se passe-t-il quand des personnages interpellent leur auteur? Arlette Cousture, l’auteure des Filles de Caleb, connaît maintenant la réponse. Elle la donne dans son nouveau recueil Chère Arlette.

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici