Rien ne prédestinait l’enseignante de 3e année Jacqueline Lemoine à devenir un jour pompier volontaire. Sauf peut-être le rêve d’enfance de son père et le fait que le développement de son village a nécessité la construction d’une caserne de pompiers. La caserne de Sainte-Agathe devrait voir le jour à l’automne 2017. Lorsque la Municipalité de Ritchot a souligné qu’il faudrait des volontaires pour sa nouvelle caserne de pompiers à Sainte-Agathe, 26 personnes se sont présentées. Depuis septembre, la jeune femme fait partie des 16 personnes retenues.

Elle est en formation pour devenir la deuxième femme pompier de la municipalité. À la fin de son parcours, elle aura consacré plus de 200 heures à sa formation avant de pouvoir éteindre son premier incendie.

Daniel BAHUAUD

La Liberté du 22 mars 2017

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici