Par Barbara Gorrand

Un an après l’adoption de la Loi 5  sur l’appui à l’épanouissement de la francophonie manitobaine, la Province a décidé de dresser un bilan des services offerts en français à travers le Manitoba.

En s’appuyant sur un inventaire de ces services, le gouvernement provincial a choisi de recueillir l’avis de la communauté francophone par le biais d’un sondage accessible sur internet (pour y accéder, cliquez ici).

Pour la ministre responsable des Affaires francophones, Rochelle Squires, qui s’exprime au travers d’un communiqué de presse, il s’agit de détecter les points forts et les faiblesses des services offerts en français : « Nous faisons de notre mieux pour offrir des services comparables dans les deux langues officielles, mais nous savons qu’il existe des domaines dans lesquels nous pouvons faire plus pour garantir l’épanouissement de notre Francophonie. »

Plus de détails à découvrir dans notre prochaine édition de La Liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici