Valérie Chartrand et la presse qui lui a servi à écraser des abeilles (déjà mortes) sur des plaques de cuivre.

Valérie Chartrand invite le public à imaginer un avenir sans abeilles. Ruches fantômes, la première exposition solo de l’artiste, à la Maison des artistes à partir du 7 septembre, combine gravure, photographie, et installations. Reportage photo.

Gavin BOUTROY

Retrouvez plus de détail sur le travail de Valérie Chartrand sur son site web : http://www.valeriechartrand.ca/fr/la-ruche-fantome-le-projet/.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici