À l’automne 2016, le CJP a lancé le programme de jumelage Plus1. Six paires d’accueillants et d’accueillis ont appris à se connaître et à découvrir leurs cultures respectives. Fort de ce succès, le CJP a lancé la deuxième édition le 26 octobre dernier.

Par Manella VILA NOVA

Le programme Plus1 donne à des jeunes venus d’ailleurs l’opportunité de se constituer un réseau manitobain. Flora Navoret, l’agente de projets au Conseil jeunesse provincial (CJP), explique : « Le but, c’est de réunir des accueillants, c’est-à-dire des jeunes qui souhaitent faire découvrir le Manitoba à d’autres jeunes nouvellement arrivés. » Formule gagnante pour Justine Peduzzi et Rachelle Rocque, qui ont vécu l’expérience au-delà des quatre mois suggérés par le programme.

Justine Peduzzi est arrivée pour huit mois en août 2016 des Vosges, dans l’Est de la France, comme assistante de langue à l’Université de Saint-Boniface. « J’avais envie de découvrir le Canada depuis longtemps. Les Canadiens ont la réputation d’être incroyablement gentils. »

Rachelle Rocque, elle, est canadienne, avec une grande expérience des voyages. « Quand j’ai entendu parler du pro gramme Plus1, je me suis inscrite, parce que je pouvais me mettre à la place des nouveaux arrivants. J’ai déménagé souvent, et c’est toujours important de se sentir accueilli. J’habite à Winnipeg, mais je ne suis pas d’ici. Donc le jumelage m’a aussi permis de découvrir de nouveaux endroits. »

Les participantes ont eu la confirmation de leur jumelage en octobre 2016. Elles se sont rencontrées au Cercle Molière quelques semaines plus tard. Justine Peduzzi : « Le CJP travaille bien pour constituer des paires avec des intérêts communs. Nous étions toutes les deux intéressées par les langues et les voyages, et avions un parcours similaire. »

Avec Rachelle Rocque, la Française a, entre autres, découvert le Corn Maze et le Festival du Voyageur. Dixit Justine Peduzzi : « Y aller avec Rachelle était spécial. Elle connaissait tout le monde! » Ce à quoi Rachelle répond : « J’ai été marquée par l’ouverture d’esprit de Justine. Malgré le froid, on s’est amusées, et elle a tout essayé. »

Rachelle Rocque garde de très bons souvenirs des moments passés avec la Vosgienne. « Nous avons eu de bonnes discussions pendant nos marches dans Saint-Boniface. J’ai beaucoup apprécié qu’elle me décrive sa région. Le fait qu’elle ne vienne pas de Paris m’a permis de découvrir une autre facette de la France. »

Pour Justine Peduzzi, repartie en France en avril dernier, le programme est terminé. « Pour s’intégrer dans un nouvel environnement, il faut être en contact avec des gens du pays. Plus1 est une porte d’accès à la communauté franco-manitobaine, qui est très soudée. C’est un bon moyen de créer des liens sociaux. Je pense que Rachelle et moi avons formé une amitié qui va durer. »

Cette année, le CJP a renouvelé ce programme. Flora Navoret : « L’an dernier, nous avions beaucoup d’accueillants, et peu d’accueillis. Nous avons donc travaillé avec l’Accueil francophone, qui nous a proposé des jeunes à accueillir. Pour l’instant, nous avons 34 inscrits, dont 12 envoyés par l’Accueil francophone. Mais les inscriptions sont possibles tout au long de l’année. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici