Les Winnipégois Tom Jansen et Amanda Buhse.

L’année 2018 a déjà le parfum de la réussite pour la petite entreprise de bougies, créée par deux amis à Winnipeg il y a à peine plus de trois ans. Alors que les créations de Coal and Canary étaient distribuées dimanche soir aux invités de la cérémonie des Golden Globes, à Los Angeles, l’un des fondateurs de l’entreprise s’envole aujourd’hui pour la France, où il a été admis à la prestigieuse École internationale de parfumerie de Grasse, qui sélectionne chaque année 12 élèves seulement à travers le monde.

Par Barbara GORRAND

L’histoire de Coal and Canary démarre il y a une dizaine d’années, sur les bancs de la chorale Prairie Voices, à Winnipeg. C’est là qu’Amanda Buhse, 22 ans à l’époque, rencontre Tom Jansen, âgé de 17 ans. Entre ces deux artistes passionnés, c’est le coup de foudre amical. « On est très vite devenus inséparables », se souvient Amanda, éclatant d’un rire complice avec Tom.

« À l’époque, Tom créait déjà des bougies parfumées, c’était son passe-temps. Il a toujours eu ce côté créatif, quand moi je suis très portée sur le design graphique, qui est ma formation. Et vers l’automne 2014, on s’est dit : pourquoi ne pas mettre en commun nos deux passions? C’était surtout un moyen pour nous de passer encore plus de temps ensemble. On a lancé Coal and Canary, en référence aux canaris qui descendaient dans les mines de charbon avec les mineurs pour les alerter de la présence de gaz toxiques, dans ma cuisine! »

Cette combinaison de talents se révèle très vite payante. Tandis que Tom élabore de subtils parfums aux déclinaisons gourmandes, Amanda conçoit un environnement marketing des plus séduisants. Rapidement, les bougies à la mèche de bois crépitante, signature de Coal and Canary, inondent les réseaux sociaux. Don’t Be Chai, Crème Brûlée & French Beret ou encore Ginger Bell Rock, les noms des créations témoignent de cette envie de donner un coup de jeune à un artisanat plus que centenaire.

Et ça marche : trois mois après sa naissance, la petite entreprise d’Amanda et Tom est déjà sélectionnée pour faire partie des cadeaux remis aux invités lors des cérémonies des Grammy Awards et des Oscars en 2015!

« Cela a donné lieu à une incroyable exposition médiatique, se souvient Amanda. Dès ce moment-là, nous avons été sollicités pour vendre nos bougies dans de nombreuses boutiques à travers le Canada et les États-Unis. À ce jour, nous sommes présents dans 200 points de vente. »

« Nous avons commencé
à deux en 2014,
et nous étions 15 en 2017! »
Amanda Buhse et Tom Jansen, co-fondateurs de Coal and Canary

Évidemment, pour suivre la cadence, Amanda et Tom doivent rapidement renforcer leur équipe. « Nous avons commencé à deux en 2014, et nous étions 15 en 2017! Le 1er novembre 2017, nous avons aussi ouvert notre première boutique à La Fourche, où nous présentons toute notre gamme, ainsi qu’une sélection de produits faits au Canada. Cela a vraiment été une année extraordinaire », se réjouissent ensemble Amanda et Tom.

Et l’année 2018 démarre tout aussi bien pour les amis de toujours. Ce dimanche 7 janvier, leurs bougies ont à nouveau brillé au milieu des stars, lors de la cérémonie des Golden Globes, où elles ont fait leur apparition parmi les cadeaux souvenirs de la soirée. D’autres contrats importants, pour l’heure tenus secrets, sont également au rendez-vous des prochains mois.

Et aujourd’hui-même, Tom quitte le Manitoba, et même le Canada, pour écrire une nouvelle page de cette belle histoire à succès. « Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours rêvé d’être parfumeur, explique-t-il, tout sourire. J’ai donc présenté ma candidature à l’École internationale de parfumerie de Grasse, dans le sud de la France, capitale mondiale du parfum. Et au terme d’un an de dossiers, lettres, entretiens téléphoniques et de tests sur place, j’ai été accepté! »

Un véritable honneur pour le Manitobain, qui fait partie des 12 élèves annuels de cette institution parrainée par les plus grands « nez », comme on appelle les créateurs des maisons réputées. « Jusqu’à Noël prochain, je vais apprendre à manier les essences, les produits naturels, comprendre comment marier les fragrances… Et je vais surtout apprendre le français et l’art de vivre à la française! »

Mais Tom ne perd pas de vue que cette année de formation est aussi une occasion unique d’apporter un nouveau souffle à Coal and Canary : « À mon retour, nous lancerons une compagnie-sœur pour Coal and Canary, en lançant une gamme de parfums de qualité. »

Un objectif qui vaut bien le sacrifice de la distance pour les inséparables Amanda et Tom. Après tout, le jeu en vaut la chandelle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici