L’année passée, le 100 NONS lançait un tout nouveau concept de concert, sous le nom de Franco Roots. Sur scène : cinq duos d’artistes franco et anglo. Après un franc succès, l’organisme de la musique francophone au Manitoba a décidé de réitérer l’expérience, avec cinq nouveaux duos d’artistes francophones-francophiles. Parmi eux, Jérémie Gosselin des Surveillantes et Matt Foster, membre de The Cooked Brothers, prêts à dévoiler leur chanson co-écrite en français, lors du concert qui aura lieu le 15 mars, au West End Culturel Centre (1).

par Morgane LEMÉE

Comme le procédé de Franco Roots le veut, les deux artistes ont été « jumelés » il y a quelques mois. C’est un partenariat bien réfléchi de la part du 100 NONS.

« On essaie de jumeler des artistes qui se complémentent en style, partage Eric Burke, directeur de la programmation du 100 NONS. C’est super intéressant, parce que certains sont très similaires et d’autres sont assez opposés, ce qui peut donner de très belles surprises. »

Franco Roots est donc venu toquer respectivement aux portes de Jérémie Gosselin et Matt Foster, il y a quelques mois.

Le banjoiste des Surveillantes opère plutôt dans le style folk, tandis que le guitariste et chanteur des Cooked Brothers pratique un mélange de diverses influences, qu’on retrouve au sein de son groupe éponyme, Matt Foster.

« Quand ça vient à la musique, j’aime garder un esprit très ouvert. Notre style est assez expérimental. J’aime bien la définition du mot americana, qui est comme un gros mélange de folk, country et blues. »

Plus encore qu’une expérience musicale, pour Matt Foster, Franco Roots représente un peu la consécration d’une envie de longue date.

« Je suis très heureux de participer! Cela faisait très longtemps que je voulais écrire, créer en français. Mais il y avait quelque chose qui me gênait. Jusque-là, je sentais que je ne pouvais pas assez maitriser l’ambiguïté de la langue française pour pouvoir me lancer. C’est idéal d’avoir un partenaire qui peut m’aider dans le processus d’écriture et me guider avec les subtilités de la langue. »

La paire d’artistes se complète donc autant en musique qu’en langage. Un aspect qui avait déjà séduit Franco Roots Jérémie Gosselin l’année passée, en tant que spectateur.

« Je suis ravi de faire partie du spectacle cette année. L’aspect bilingue, l’alliance des artistes francophones et anglophones, je trouve ça très intéressant. On peut sentir qu’on a beaucoup de similarités des deux côtés, et pas tant de différences que ça. »

Le défi? Écrire en un temps assez limité. En effet, à peine quelques mois après l’annonce de leur jumelage, les artistes seront sur scène pour présenter leur chanson originale. Un défi embrassé avec plaisir par Jérémie Gosselin, qui, habituellement, voit passer au moins une année entre l’idée d’une chanson et sa présentation sur scène.

« Faire quelque chose en aussi peu de temps, avec un artiste que l’on ne connaît pas, c’est un défi très intéressant! Surtout que c’est la première fois que j’écris avec quelqu’un d’autre. Ça enlève le côté un peu sacré de l’écriture. Tout repose sur la collaboration. »

Une bonne gang est au rendez-vous encore une fois cette année. Cinq duos d’artistes manitobains, formé d’un artiste francophone et d’un francophile, présenteront leurs morceaux inédits. Aux côtés de Jérémie Gosselin et Matt Foster : Andrina Turenne et Brendan Grey, Edmond Dufort et Jessee Havey, Jocelyne Baribeau et Jolene Higgins, Haitia et Erika Fowler.


(1) Prix des billets : 20 $ en avance, 25 $ à la porte. Achat possible par téléphone ou en personne au 100 NONS (204-231-7036, 340, boulevard Provencher) ou au West End Cultural Centre (204-783-6918, 586, avenue Ellice). Billets également disponibles en ligne, renseignements sur www.100nons.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici