En 2016, 13 644 électeurs étaient inscrits sur la liste électorale de Saint-Boniface. 8 687 ont voté – un taux de participation de 63,7 %, supérieur à la moyenne provinciale de 53,43 %. Pour Élections Manitoba, l’objectif sera d’assurer un taux de participation maximal.

Par Daniel BAHUAUD

Alison Mitchell, la porte-parole d’Élections Manitoba, fait le point sur l’état des préparatifs :

« Le Premier ministre Pallister n’a pas encore annoncé la date de l’élection, mais notre équipe s’est déjà activée.

« Un siège de député ne peut pas être laissé vacant plus de 150 jours, et l’élection doit se tenir un mardi. La dernière date possible pour l’élection partielle de Saint-Boniface sera le 28 août. Mais nous n’avons plus besoin d’attendre que la date de l’élection soit annoncée, parce que la Loi électorale du Manitoba a été modifiée en novembre 2017. Elle nous permet de passer à l’action plus tôt.

« Nous avons une directrice du scrutin, Lynne Rochon. Lynne est expérimentée. Elle a travaillé pour Élections Manitoba en 2016 et préalablement pour Élections Canada. À l’heure actuelle, elle embauche son personnel. De plus, elle fera l’étude de la circonscription, pour voir à quels endroits seront situés les bureaux de scrutin. Son bureau électoral sera situé au sous-sol de l’église Sainte-Famille au 778, rue Archibald. Dès que l’élection sera annoncée, on pourra s’y établir et embaucher notre personnel bilingue.

« Nous commençons à revoir la liste électorale, pour la mettre à jour. Il faut identifier tous les électeurs éligibles. Nous visiterons d’abord les immeubles, où le roulement des résidents est le plus marqué.

« Pour la première fois aussi, dès que la date de l’élection sera annoncée, les personnes déjà sur la liste recevront une carte indiquant qu’ils sont éligibles. La carte invite l’électeur à ajouter d’autres noms d’électeurs potentiels ou à faire des corrections. »


De possibles enjeux vu par un statisticien

Peut-on déduire des enjeux électoraux à Saint-Boniface à partir des données obtenues par Statistique Canada? Wilf Falk, l’ancien statisticien en chef du Manitoba, propose quelques pistes en s’appuyant sur le recensement de 2011. (1)

Wilf Falk estime que « les données de 2011 sont fiables, puisque Saint-Boniface n’a pas connu d’énormes changements démographiques dans les cinq dernières années ».

À son avis, les Bonifaciens ont plusieurs caractéristiques clés :

« Ils vivent dans moins de maisons unifamiliales – 4 950 – que leurs voisins du comté de Southdale (6 515) ou encore les Winnipégois de St. James (6 970). Et leur revenu moyen par ménage est de 42 766 $, ce qui est considérablement moins élevé que les 80 713 $ que gagnent leurs voisins à Southdale. On peut aisément imaginer que le coût de la vie, les impôts et les taux d’intérêts sur les prêts hypothécaires comptent pour beaucoup dans leurs préoccupations.

« Saint-Boniface a beaucoup d’aînés. 17,4 % des 20 925 Bonifaciens ont 65 ans et plus. Par ailleurs, 44,2 % des aînés vivent seuls. On peut supposer que les soins de la santé les préoccupent.

« De plus, la population est très diversifiée. Si 27 % des Bonifaciens ont le français comme langue maternelle, 37 % des 20 845 Bonifaciens qui n’ont pas le français comme langue maternelle le parle. Le tagalog, l’ukrainien, le polonais et l’espagnol ont aussi une présence.

« Autre fait intéressant : 12 % des Bonifaciens s’affichent comme étant métis. À Southdale, ils sont 6,5 %. Dans les deux cas, c’est énorme. Ça aurait été impensable il y a même 15 ans. »

(1) Michael Wisener, le statisticien en chef du Manitoba, note que pour l’élection partielle, le Bureau de statistique du Manitoba se servira des données du recensement de 2011.     « Les informations du recensement de 2016 n’ont pas encore été colligées. Et il est peu probable que nous soyons en mesure de préparer des tableaux à partir des données plus récentes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici