Razak Iyal et Seidu Mohammed. Crédit photo : Gracieuseté Caroline Wintoniw

La compagnie de théâtre winnipégoise One Trunk Theatre, annonce sa nouvelle production : Boundary Avenue. Andraea Sartison, Caroline Wintoniw et Liam Zarillo, à l’origine de ce projet de création, se sont inspirés de Razak Iyal et Seidu Mohammed et de leur poignante histoire de réfugiés. (1)

Par Morgane LEMÉE

Boundary Avenue, c’est deux histoires en une : d’une part, celle d’un journaliste de Winnipeg, personnage de fiction qui s’intéresse à ce qui se déroule à Emerson, la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. De l’autre côté, un réfugié, qui souhaite traverser cette frontière, dont le récit est inspiré des expériences personnelles de Razak Iyal et Seidu Mohammed, aujourd’hui réfugiés au Canada.

Razak Iyal et Seidu Mohammed sont tous deux originaires du Ghana. Ils s’étaient rendus du Brésil, pour fuir leur pays. En décembre 2016, ils décident de fuir à nouveau, pour le Canada. Ils y parviennent, mais y perdront leurs doigts, cause d’engelures.

Andraea Sartison est artiste et fondatrice de la compagnie de théâtre One Trunk Theatre, créée il y a une dizaine d’années. La principale mission de la compagnie : créer de nouveaux projets, sans cesse, en collaboration avec artistes et non-artistes, afin de revisiter le théâtre.

Pour ce nouveau projet, Andraea Sartison souhaite faire éveiller les consciences sur la situation des réfugiés. « Je suis allée à la frontière, à Emerson, avec ma collaboratrice Caroline Wintoniw. Cela nous a vraiment ouvert les yeux. On s’est vraiment rendues compte de ce qu’il s’y passait. Il fallait partager cette histoire. »

Après de nombreuses recherches, elles rencontrent Razak Iyal et Seidu Mohammed, à Winnipeg. Au courant de l’année 2017, ils se joignent donc au projet et partagent leur histoire. Tant pour le dialogue ou les répétitions, ils ont été présents jusqu’au bout. « On interprète leur parcours du Brésil jusqu’au Canada. Ils étaient là pour nous aider pour le dialogue, là aux répétitions. Ils ont été formidables durant tout ce projet. »

Cinq comédiens sont impliqués, dont Liam Zarillo, comédien winnipégois, enseignant et créateur de théâtre. Il a co-écrit ce projet aux côtés d’Andraea Sartison et Caroline Wintoniw, photojournaliste manitobaine.

La pièce est mise en scène par Debbie Patterson, metteure en scène et dramaturge reconnue de Winnipeg.

Pour Andraea Sartison, ce projet est une corrélation entre trois aspects centraux : le désir de donner place aux réfugiés, créer du théâtre et le mentorat des plus jeunes voix. « Ce projet a parfois été effrayant. Comment peut-on partager cette histoire, qui n’est pas la nôtre, de manière respectueuse? Comment honorer ces gens? Je suis vraiment heureuse qu’il soit possible de faire ça pour Razak et Seidu. De partager leur histoires aux plus jeunes. C’est notre grande motivation. »

(1) Boundary Avenue aura lieu au Asper Centre for Theatre and Film, 400, rue Colony à Winnipeg, du 23 au 27 mai 2018. Prix des billets : 10 à 25 $.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici