La chanteuse Suzanne Kennelly lance son premier album.

Les micros font partie de sa vie depuis près de quatre décennies. Après une carrière prolifique sur les ondes de Radio-Canada, Suzanne Kennelly retourne à ses premières amours : la musique et la chanson. Et ce soir (1), elle lance son premier album. Parcours d’une femme déterminée.

Par Catherine DULUDE

S’il vous manquait d’entendre la voix de Suzanne Kennelly à l’émission Les Samedis du monde sur les ondes de Radio-Canada, la nouvelle du lancement de son album devrait vous réjouir.

Il s’agit de la culmination d’u rêve caressé depuis le début des années 1980. La chanteuse explique : « J’habitais la Colombie-Britannique, et j’étais artiste à temps plein. Mais à un moment donné, j’ai dû gagner ma vie! J’ai obtenu un contrat ici, au Manitoba en 1986. Puis je ne suis jamais repartie. »

L’ex-animatrice soutient qu’elle a été comblée par sa carrière à Radio-Canada, malgré le fait qu’elle ne pouvait pas se produire comme artiste, à cause de possible conflit d’intérêt. « J’ai eu une carrière extraordinaire ! Mais je savais qu’il y quelque chose me manquait. »

À la retraite, elle contacte David Grenon, professeur de chant aux Forces armées canadiennes, qu’elle avait déjà eu à son micro. Il accepte de la prendre comme élève. « Il a fallu tout reconstruire. Ce n’est pas parce qu’on fait du micro pendant des années qu’on devient instantanément chanteuse. Il faut tout refaire les bases, reconstruire sa confiance. C’est beaucoup de travail. »

En 2015, elle s’allie à Daniel Roy pour créer son jazz contemporain en français, un style qui lui tient à cœur. « Daniel a dit oui tout de suite, mais comme bien des gens, il ne m’avait jamais entendu chanter! » Ensemble, ils créent le premier spectacle qu’elle performera aux Mârdis Jazz du Centre culturel franco-manitobain.

Depuis, une autre tête d’affiche s’est ajoutée à l’équipe : Jocelyne Baribeau. L’artiste est la gérante de Suzanne Kennelly. « C’est une artiste d’expérience avec une maturité musicale. Jocelyne m’aide avec la visibilité, les demandes de financement, etc. Nous sommes toutes les deux rendues à un point dans nos vies où on ne fait pas ça pour la gloire, mais parce qu’on a besoin de s’exprimer, d’être authentiques. »

Le mini album (EP) Suzanne Kennelly Jazz est donc le fruit de bien des années de travail, après un intermède de 30 ans sur les ondes de la radio publique. Fière de son produit, la chanteuse affirme n’avoir aucun regrets : « Ce que j’ai réussi à faire, c’est grâce à tout ce que j’ai fait avant! Aujourd’hui à la retraite, j’ai l’espace intellectuel pour le faire. Et je suis reconnaissante d’être aussi bien entourée. C’est grâce à tout ce monde-là que j’y suis parvenue. »

(1) Le lancement de l’album se déroule à 20h à la Salle Antoine-Gaborieau du Centre culturel franco-manitobain. Les billets sont au coût de 5$.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici