Le 28 mai 2011, à la plage Sandpiper de Saint-Laurent. Photo: Archives La Liberté

Inondées en 2011 et en 2014, les communautés longeant les lacs Manitoba et Saint-Martin seront davantage protégées grâce à deux canaux de dérivation qui devraient être opérationnels en 2020.

par Daniel BAHUAUD

Le gouvernement fédéral et la Province ont annoncé, fin juin, qu’ils partageront les 540 millions $ requis pour construire deux canaux de sortie reliant les lacs Manitoba et Saint-Martin.

Le Fédéral versera 247,5 millions $ au projet, tandis que le gouvernement provincial allongera les 292,5 millions $ restants.

On se rappellera que le 31 mai 2011, près de 715 résidences permanentes et chalets de Saint-Laurent ont succombé au lac Manitoba, qui est sorti de ses berges, alors qu’un orage et des rafales de vent de 90 km/h faisaient rage.

Les inondations de 2011 ont également affecté les Autochtones de la réserve du lac Saint-Martin. En 2014, des débordements d’eau ont à nouveau rendus dangereux le lac Saint-Martin.

Cheryl Smith, la préfète de la Municipalité rurale de Saint-Laurent, souligne que l’annonce du financement « a mis beaucoup de résidents à l’aise ».

« On est soulagés que finalement le Fédéral s’est engagé. Le projet va pouvoir avancer plus rapidement. La Province nous a assuré qu’une fois la dernière étude environnementale conclue en avril 2019, la première pelletée de terre pourrait avoir lieu à l’automne de 2019.

« C’est très encourageant. On pourra attirer plus d’entreprises, et la Municipalité pourra envisager des projets à long terme avec beaucoup plus de confiance. »

Lors de risque d’inondation, un canal de dérivation versera l’eau du bassin sud du lac Manitoba vers le lac Saint-Martin. Le deuxième canal détournera l’eau du lac Saint-Martin vers le lac Winnipeg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici