Crystal, le personnage principal, part à la découverte d'elle-même dans un univers imaginaire où les acrobaties se mêlent au patinage. Photo: Gracieuseté Matt Beard/ Cirque du Soleil 2018

Depuis sa naissance au début des années 1980, le Cirque du Soleil fait rêver petits et grands avec des numéros toujours plus impressionnants. Son nouveau spectacle, Crystal, mêle pour la première fois le patinage aux acrobaties. (1)

Par Manella VILA NOVA

Le Cirque du Soleil envisage un spectacle sur glace depuis des années. Julie Desmarais, attachée de presse, explique : « Le Cirque cherche constamment à se réinventer et à repousser les frontières du divertissement. C’est pourquoi nous avons décidé de développer un spectacle sur une nouvelle surface, en travaillant avec des acrobates et des patineurs professionnels. »

Créé à Montréal, le spectacle Crystal rassemble 43 artistes dans l’aréna. « Quand l’idée du projet est devenue réalité, nous avons organisé des ateliers avec des patineurs et des entraîneurs de patinage acrobatique. Nous avons exploré ce qui pourrait être apporté sur glace. Pour les acrobates, ça signifiait parfois réapprendre leur discipline. »

C’est le cas de Danica Gagnon-Plamondon, une trapéziste canadienne qui joue le rôle de Crystal. Julie Desmarais précise : « Cette artiste effectue un numéro de trapèze en patins. Elle savait déjà patiner, mais il y a eu besoin d’un travail spécifique pour adapter les acrobaties aux patins. Parce que les patins ajoutent un poids supplémentaire dans une discipline où l’interprète doit être le plus léger possible. »

Pendant le spectacle, la plupart des artistes patinent. « Dans chaque numéro, nous avons des patineurs et des acrobates qui portent des chaussures spécialement développées par les concepteurs des costumes pour adhérer sans abimer la glace. Ainsi, tous les personnages peuvent interagir. »

Les musiciens apparaissent sur la glace également. « Le clarinettiste et le saxophoniste patinent. Pour ce spectacle, nous mélangeons la musique traditionnelle du Cirque, écrite par Maxim Lepage et jouée en direct, et quatre morceaux de musique pop : Chandelierde Sia; Halo de Beyoncé; Beautiful Day de U2 et Sinnerman de Nina Simone. »

L’utilisation de telles musiques est aussi une première pour le Cirque du Soleil. « La musique est un fil conducteur. Ces chansons permettent de rejoindre le spectateur et de le lier à l’histoire : celle d’une jeune fille qui part à la découverte d’ellemême. » Enfin, les projections sur glace font voyager le spectateur sans qu’il n’ait à quitter son siège.

Le spectacle a débuté à Lafayette, en Louisiane, il y a un an. « Nous avons visité environ 40 villes jusqu’à maintenant, et avons déjà des dates annoncées pour 2019. Nous fêtons l’anniversaire de Crystal à Winnipeg le 5 octobre. C’est une ville où nous avons de nombreux fans, et c’est toujours un plaisir de renouer avec eux. Planifier une tournée est un casse-tête, mais nous sommes très heureux d’être de retour cette année, après Kurios au printemps 2017. »

(1) Cirque du Soleil Crystal, au Centre Bell MTS du 3 au 7 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici