Professeur de musique à l’Université du Manitoba, Richard Gillis est une figure incontournable de l’espace jazz au Manitoba. Il est directeur du Winnipeg Jazz Orchestra depuis 1997.

Accueillie avec chaleur par le public nord-américain en 1965, la musique du Charlie Brown Christmas de Vince Guaraldi est devenue un classique du temps des Fêtes. Le Winnipeg Jazz Orchestra l’interprètera par souci d’enfance. (1)

Par Daniel BAHUAUD

À55 ans, Gilles Fournier, le bassiste du Winnipeg Jazz Orchestra, ne connaît pas un monde sans A Charlie Brown Christmas, l’émission spéciale de Noël télédiffusée en 1965.

« L’émission, avec sa musique jazz très attachante, a toujours fait partie du décor de mon enfance. À l’époque où il n’y avait pas de PVR, ou même de magnétoscopes, A Charlie Brown Christmas était un rendez-vous annuel. Il fallait regarder l’émission.

« Garçon, j’aimais beaucoup le scénario, les personnages et la partition. Aujourd’hui, je me rends compte à quel point peu d’émissions de Noël lui ressemblent. On était gâtés par un dessin animé unique. L’émission prend son temps pour raconter l’histoire. Les dialogues, interprétés par de vrais enfants, sont très décontractés. On n’est pas dans l’univers hyperactif de Bugs Bunny. »

Richard Gillis, le directeur musical du Winnipeg Jazz Orchestra, est au même diapason : « A Charlie Brown Christmas est un mélange bien habile d’innocence et de profondeur. Charlie Brown semble faire tout de travers. Mais au fond, c’est lui qui a raison parce qu’il veut être bon. Il est bon. Malgré ses déficiences. Quand il choisit un petit sapin rabougri et minable, c’est par bonté et générosité. Et on vient à s’attendrir devant la beauté de ce petit sapin. »

Côté musical, le choix d’un trio jazz était osé. Richard Gillis élabore : « Personne n’avait pensé au jazz dans le cadre d’une émission familiale. À l’époque, c’était une musique pour les drames policiers. Et pourtant, Vince Guaraldi a créé une partition unique. On ne peut pas penser à Charlie Brown sans son jazz. Si le chien Snoopy danse, c’est parce qu’il est accompagné du morceau Linus et Lucy de Guaraldi. Ce n’est pas étonnant que les enfants qui suivent des cours de piano veuillent apprendre cette pièce, ou encore le Skating, qui accompagne les personnages qui patinent sur un étang de village. »

Le Winnipeg Jazz Orchestra exécutera toutes les pièces parues dans A Charlie Brown Christmas, y compris Ô Tannenbaum, Hark the Herald Angels Singet le Für Elise de Beethoven. « Nos arrangements pour orchestre ont beaucoup d’entrain et d’humour. L’arrangement de Für Elise de notre tromboniste Jeff Presslaff est un clin d’oeil musical comique. Notre pianiste Will Bonness y ajoute une touche particulièrement ludique. On comprend donc le sous-titre du morceau : With apologies to Schroeder, Lucy… and Ludwig. »

En plus des morceaux jazz, A Charlie Brown Christmas contient aussi la chanson de Guaraldi, Christmas Time Is Here. « On mettra en vedette Jayme Giesbrecht, la chanteuse jazz originaire de Winkler, qu’on accompagne pour la première fois. »

Pour assaisonner son menu, le Winnipeg Jazz Orchestra offrira également une variété d’airs du temps des Fêtes, notamment le Christmas Song de Mel Tormé, arrangé par Jeff Presslaff le You’re A Mean One, Mr. Grinch, arrangé par Richard Gillis et Christmas Is Coming de Vince Guaraldi.

Richard Gillis conclut sur une note sentimentale : « On aime présenter autant d’arrangements préparés par les membres du Winnipeg Jazz Orchestra. Pour mettre en évidence notre talent collectif et pour faire valoir combien d’énergie et d’enthousiasme on met dans la préparation de nos concerts et de nos albums. C’est par amour pour la musique qu’on joue ensemble, depuis 1997. Cet amour est notre signature. »

(1) A Charlie Brown Christmas sera présenté le 8 décembre à 15 h et le 9 décembre à 14 h dans la salle Muriel- Richardson du Musée des beaux-arts de Winnipeg, au 300, boulevard Memorial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici