Roxanne Bouchard : « J’ai la chance de vivre en compagnie de Ehlers qui continue de grandir. ». Photo: Marta Guerrero

Est-ce que ce sera l’année où une équipe canadienne remportera la Coupe Stanley? Depuis que les Canadiens de Montréal l’ont gagnée en 1993, quatre équipes canadiennes sont allées en finale, mais aucune n’a été capable d’obtenir le trophée le plus difficile à gagner. Les Canucks de Vancouver en 1994 et 2011, les Flames de Calgary en 2004, les Oilers d’Edmonton en 2006 et les Sénateurs d’Ottawa en 2007.

Par Roxanne BOUCHARD

À la fin janvier, quatre des sept équipes canadien nes sont dans le top 10 du classement de la LNH : Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal. Mais même Edmonton et Vancouver sont encore dans la course. Seuls les Sénateurs d’Ottawa ne vont pas très bien, ils sont au bas du classement de la Ligue.

Avant de partir pour leur pause obligatoire de cinq jours prévue par le contrat des joueurs, suivie par le break du match des étoiles, les Jets ont récolté leur 31e victoire en 48parties jouées. Ils sont 4e au classement total de la Ligue (au moment d’écrire ces joyeuses lignes). C’est vraiment impressionnant. Je savais qu’ils auraient une bonne saison, mais c’est quand même un accomplissement remarquable. Leur escapade en Finlande en novembre dernier ne les a pas ralentis.

Toutes les équipes doivent subir des blessures au courant de l’année. Comme les Jets ont de la profondeur à presque toutes les positions, jusqu’à présent ils peuvent tenir le coup sans ‘’Big Buff’’ et le cher Ehlers.

Certains amateurs des Jets sont un peu sur le dos de Patrik Laine parce qu’il ne marque pas assez de buts et ne joue pas assez bien dans la zone défensive. Ne soyons pas trop durs avec lui. Il a quand même marqué 18 buts au mois de novembre. La grande majorité des joueurs ne comptent pas 18 buts au courant de l’année, et parfois il leur faut même plusieurs années avant d’atteindre un tel nombre de filets. Il n’a que 20 ans, il faut quand même lui donner le temps de se développer.

La belle surprise pour les Jets, c’est le travail du gardien de but Laurent Brossoit. Il connaît une excellente saison jusqu’à présent. Avoir un second gardien de but qui peut jouer à ce niveau de jeu est un atout exceptionnel.

Mark Scheifele et Blake Wheeler ont été choisis par la Ligue pour jouer dans le match des étoiles. Une première dans sa jeune carrière pour Mark Scheifele et une seconde fois pour Blake Wheeler. Depuis quelques années, la Ligue a changé le format de ces matchs, devenus bien plus intéressants. Il y a quatre équipes regroupées par division, le gagnant des conférences joue en finale. Ils jouent 3 contre 3, donc c’est bien plus rapide. Paul Maurice a aussi été nommé comme un des entraîneurs, parce que les Jets étaient en première place dans leur division à demi-saison. Une autre manière de dire que les Jets vont bien!

Après la fin de semaine du match des étoiles, la logique de la saison veut que l’intensité des jeux augmente. On verra bien lesquelles des équipes canadiennes pourront se classer dans les séries éliminatoires qui commenceront en avril.

Quant à ma belle Ehlers, bien des gens m’ont souvent demandé pourquoi je ne changeais pas le nom de ma chienne. Car Ehlers est un nom plutôt masculin, et mettons plutôt rare pour un chien. Mais j’ai voulu garder ce nom qui sonne bien et qui me représente beaucoup, car j’adore les Jets. Sans oublier ma faiblesse pour les Penguins de Pittsburgh, même si ce n’est pas une équipe canadienne.

Il y va des vieilles habitudes comme d’un nom de toutou : il y a des affaires qu’on ne peut pas changer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici