De gauche à droite : Sébastien Gaillard et Alan Nobili, coorganisateurs de l'évènement, et Maria Chaput qui lira la Dictée Gabrielle Roy le 21 mars prochain. Photo: Marta Guerrero

Pour sa seconde édition le 21 mars, la Dictée Gabrielle Roy prend de l’ampleur : elle sera donnée dans quatre fois plus de centres qu’en 2018, et dans trois pays différents. Une occasion de mieux faire connaître le Manitoba français et sa célèbre écrivaine.

Par Camille HARPER

Un an après sa toute première édition, la Dictée Gabrielle Roy s’internationalise déjà. De neuf centres qui donnaient la dictée à travers le Canada en 2018, l’organisation passe à une quarantaine de centres à travers toute l’Amérique du Nord.

Alan Nobili, directeur de l’Alliance française du Manitoba, qui est l’un des partenaires organisateurs de la Dictée Gabrielle Roy avec la Maison Gabrielle-Roy et la Bibliothèque Gabrielle-Roy au Québec, est à l’origine de cette sortie des frontières :

« J’étais à une réunion à Kansas City en 2018 avec tous les présidents et directeurs des Alliances françaises nordaméricaines. Je leur ai montré une photo de Gabrielle Roy et j’ai demandé qui la connaissait. Personne. Alors je leur ai expliqué qui elle était et je les ai mis au défi de nous rejoindre pour la Dictée de 2019. Les yeux se sont mis à briller et la plupart ont embarqué. »

Ainsi, quatre Alliances françaises et Instituts français du Mexique, une vingtaine aux États-Unis dont New York, la plus grande Alliance française du monde, et sept au Canada prendront part à la seconde édition de la Dictée, coordonnant au total une quarantaine de centres d’examen.

La Dictée Gabrielle Roy 2019 sera lue par l’ancienne sénatrice franco-manitobaine et défenseure des droits des francophones, Maria Chaput, et retransmise en direct dans tous les centres par les Productions Rivard.

Maria Chaput apprécie l’honneur : « Avec ma santé imprévisible, je ne peux plus m’engager à long terme. Cependant je suis toujours intéressée à m’impliquer pour ma communauté et ma francophonie. Lire cette dictée sera pour moi le rôle idéal. D’autant plus que j’ai fait partie du comité de la Maison Gabrielle-Roy à ses débuts et que j’adore lire Gabrielle Roy. J’ai toute la collection de ses livres. Elle a toujours fait partie de ma vie. »

Pour le rayonnement de la Maison Gabrielle-Roy, Sébastien Gaillard, son directeur général, se réjouit : « Grâce à la Dictée, on va lire des textes de Gabrielle Roy à des centaines de francophones et francophiles partout en Amérique du Nord. C’est exactement notre mission : promouvoir l’oeuvre de Gabrielle Roy et faire connaître le Manitoba. »

Plus qu’un exercice intellectuel, la Dictée Gabrielle Roy fédèrera donc des centaines de personnes autour des mêmes mots, de la même langue, de la même auteure.

Alan Nobili réitère la portée de l’évènement : « Derrière la Dictée, des centaines de personnes vont découvrir une culture (francomanitobaine), un Musée (la Maison Gabrielle-Roy), un lieu (le Manitoba français) à travers son écrivaine la plus essentielle. Mais aussi, ils entendront la voix de Maria Chaput, une Franco-Manitobaine engagée, une défenseure de la francophonie canadienne.

« On a une chance énorme d’avoir une icône telle que Gabrielle Roy chez nous, qui est un vecteur de connexion avec la francophonie mondiale. Nous devons en profiter. La Semaine de la Francophonie, c’est le moment idéal. »

En mars 2018, la première Dictée Gabrielle Roy avait rassemblé entre 200 et 300 personnes. Àl’heure d’écrire ces lignes, environ 250 personnes s’étaient déjà inscrites pour prendre part à la seconde édition, et les nombres continuaient d’augmenter.

(1) La Dictée Gabrielle Roy aura lieu le jeudi 21 mars à 16 h 45 à l’Université de Saint-Boniface. L’évènement est gratuit. Inscription en ligne jusqu’au 15 mars : https://www.eventbrite.ca/e/billets la-dictee-gabrielle-roy-2019- winnipeg-54567214006

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici