Fous rires garantis avec la famille Tétrault-Ducharme. Photo : Gracieuseté Marie Seillery

Les Chiens de soleil de l’USB proposent la deuxième pièce de leur saison, Je m’en vais. Un spectacle à brûler les planches jusqu’au 23 mars, au Théâtre de la Porte Rouge.

 

Par Morgane LEMÉE

 

Je m’en vais aurait pu me toucher encore bien plus. Mais ça n’a rien à voir avec la pièce. Je pense qu’elle ne pouvait me toucher que jusqu’à un certain point, car je ne suis pas franco-manitobaine. J’ai beau l’être dans le cœur, il y a des réalités que je ne pourrai jamais saisir. Parce que je ne les ai jamais vécues.

Néanmoins, je n’ai aucun doute : amis canayens, cette pièce vous touchera aux tripes. La famille Tétrault-Ducharme parait si réelle. J’ai l’impression de l’avoir rencontrée à plusieurs reprises à Saint-Boniface, à Saint-Vital, à Sainte-Anne ou à La Broquerie.

Excellente, hilarante, Caroline Touchette est époustouflante dans son rôle, de la première à la dernière minute. En vérité, elle et Stéphane Grégoire ont été les deux étoiles du spectacle. C’est comme si ces deux rôles avaient été écrits pour eux. Ce duo d’enfer a réussi à faire rire le public aux éclats, sans cesse. On en redemande.

Le personnage de Shane/Chêne, quant à lui, est insolant et agaçant, comme il avait été imaginé. Son acharnement finit par se retourner contre lui, ce que je trouve dommage. C’est le triste sort des crises familiales. Les comédiens, bien que tous amateurs, ont réussi à transmettre ce thème universel, qui parle à tous, avec une émotion palpable par moments.

Le mariage entre la plume de Katrine Deniset et la mise en scène de Gabriel Gosselin donne deux très beaux actes qui passent follement vite, surtout grâce à un humour (beaucoup d’humour) simple et subtil à la fois. L’auteure mérite un sacré coup de chapeau pour un texte si bien écrit. Chapeau aussi à Gabriel Gosselin, pour une mise en scène rigoureuse, travaillée dans le détail. On respire l’équilibre et l’harmonie.

De la conception sonore à l’éclairage en passant par les décors, tout est beau et agréable.

Bravo aux Chiens de soleil. Je m’en vais donne l’envie d’y retourner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici