Lara Rae est invitée spéciale du Winnipeg International Jewish Film Festival et animera une discussion après la projection du film Family in Transition. Photo : Morgane Lemée

Le Winnipeg International Jewish Film Festival entame son édition 2019 et dure jusqu’au 7 juin. Coup d’œil sur sa programmation composée de plus d’une trentaine de projections. (1)

Par Morgane LEMÉE

Cette année, pour les cinéphiles francophones, double (triple) joie : trois films français seront présentés durant le Winnipeg International Jewish Film Festival (WIJFF), aux côtés de productions canadiennes, américaines, mais aussi d’Israël, du Mexique et d’Allemagne.

Un sac de billes, long-métrage réalisé par le français Christian Duguay avec à l’affiche Patrick Bruel et Elsa Zylberstein. Ce film biographique est basé sur la vie de Jo Joffo et de son frère aîné, livrés à eux-mêmes alors qu’ils tentaient de se rendre dans la zone libre pendant la Seconde Guerre mondiale. (Projection le mercredi 5 juin à 19 h 30).

La promesse à l’aube est un film également biographique sur la vie du grand écrivain Romain Gary, interprété par l’acteur français Pierre Niney, qui partage l’affiche avec l’actrice de renommée Charlotte Gainsbourg. (Projection le mardi 28 mai à 15 h 00,

Le court-métrage Cinq ans après la guerre, réalisé par Samuel Albaric, est compté parmi les films projetés durant le Shorts on Sherbrook Film Crawl. (Le jeudi 4 juin à 20 h 15).

Dans sa programmation internationale, le WIJFF met à l’honneur un film en particulier : Family in transition. Ce documentaire poignant relate l’histoire du père de famille en transition de genre.

Après la projection, une discussion sera animée par l’invitée spéciale Lara Rae, co-fondatrice du Winnipeg Comedy Festival et femme transgenre.

« Une chose qui m’a tout de suite frappée avec ce film, c’est le titre, confie Lara Rae. Car ma famille a aussi fait tout un cheminement. Probablement plus court que la famille dans ce film. Mais c’était une transition pour eux aussi. D’un point de vue personnel, c’est intéressant pour moi de parler de ce parallèle. »

Pour Lara Rae, même si le WIJFF n’a pas pour mission spécifique de traiter des questions LGBTQ, c’est une initiative importante à souligner.

« C’est important d’écouter les histoires des personnes transgenres du monde entier. Concernant les questions LGBTQ, Israël est, sans doute, un des pays les plus progressistes du Moyen-Orient. Mais, en même temps, avec un gouvernement conservateur, il y a encore tant de travail à faire. N’importe quelle occasion de mettre la question trans au centre de la table est importante à saisir. »

 

(1) Toutes les projections et les événements du WIJFF sont tenus au Barney Theatre du Rady Jewish Community Centre (123, Doncaster street à Winnipeg) à l’exception de Shorts on Sherbrook Film Crawl (Handsome Daughter, 61 Sherbrook Avenue et Tallest Poppy, 685 Wesminster avenue) et Family in Transition (Cinematheque, 304-100, Arthur Street). Plus d’informations sur : http://www.radyjcc.com/cultural-events/winnipeg-international-jewish-film-festival/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici