Photo: Marta Guerrero

Joël Brodovsky-Adams et la céramique, est-ce une histoire de destinée? Quand il a quitté Winnipeg pour étudier la biologie à l’Université McGill. Il ne pensait pas revenir chez lui avec une passion aussi forte, presque existentielle, entre les mains.
Par Morgane LEMÉE

Il l’avait mentionné à une amie avant de déménager à Montréal : « Pourquoi pas prendre un cours de céramique? » Sans le savoir, Joël Brodovsky-Adams posait ainsi le doigt sur son âme d’artiste, une âme de céramiste qu . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous