LaBrise Métisfest permet aux jeunes entrepreneurs de montrer leurs talents et au public de découvrir leurs créations, dans une ambiance festive. Photo : gracieuseté SDC de La Broquerie

Le mercredi 31 juillet prochain, La Broquerie lance un nouveau festival pour mettre à l’honneur ses jeunes entrepreneurs et célébrer son identité métisse.

Par Amélie DAVID

La Broquerie mise sur sa communauté pour rayonner. Cet été, la municipalité rurale organise un nouveau festival : LaBrise Métisfest. Il aura lieu le mercredi 31 juillet, à partir de 18 h, au Centre HyLife. C’est la Société de développement communautaire (SDC) qui est à l’initiative de ce projet.

Jusqu’alors, le seul festival de l’été était celui de la Saint-Jean-Baptiste, en juin. Mais pour continuer de rassembler les gens autour d’une ambiance festive, la SDC a décidé de créer LaBrise Métisfest.

« Nous organisons un marché depuis trois ans qui s’appelle LaBrise. Et là, nous nous sommes dit que nous pourrions ajouter de la musique et en faire un festival. On a pensé au mercredi avant la longue fin de semaine. Ainsi, les gens ont le temps de venir », explique Richard Turenne, agent de développement économique et communautaire de la SDC de La Broquerie .

Sur le marché, le public va pouvoir retrouver des créations de jeunes entrepreneurs de La Broquerie et déambuler au rythme de la musique d’artistes locaux, comme Alexandre Tétrault, E-Mineurs ou encore 3G. Un concert aux saveurs métisses, annonce l’affiche du festival.

Richard Turenne explique : « Il y environ 800 personnes qui sont identifiées comme Métis à La Broquerie. Ce festival est aussi l’occasion de les célébrer. En plus de la musique, il y aura des cérémonies traditionnelles. »

Pour cette grande première de LaBrise Métisfest, les organisateurs espèrent accueillir plusieurs centaines de personnes. Le succès de cette édition décidera de la reconduite ou non de l’évènement l’année suivante.

« L’an dernier, le marché avait attiré 250 personnes. Nous espérons attirer au moins le même volume de gens cette année, et ainsi pouvoir continuer à insuffler l’esprit entrepreneurial et célébrer la diversité de notre communauté », conclut Richard Turenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici